AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey! On a trop d'artistes pour le moment, donc le groupe est fermé. Pense à rejoindre les Intellectuels, les Sportifs ou les Scientifiques. Merci - Baek Eun

Partagez| .

such a hurricane. ft meekyung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: such a hurricane. ft meekyung Mer 10 Fév - 22:03

SUCH A HURRICANE
FT. MEEKYUNG LA TEMPÊTE

 
La tempête après l'ouragan  Bon sang, comment je fais pour être aussi con ?! Aish, il faut vraiment que j’apprenne à regarder devant moi quand je marche ! Mon cœur bat si vite, j’ai peur. Il va sûrement me tuer. En plus de lui être rentré dedans, il a fallu que je fasse tomber mes livres au sol et que l’un d’entre eux tombe sur son pied. Haneul, quel crétin tu fais ! N’empêche, je dois vraiment être maudit. Il y avait quoi, une chance sur mille pour que Jinwuk traîne dans les parages, en particuliers aux alentours de la bibliothèque. Un sportif ça ne pense pourtant qu’à s’entraîner et à se moquer des autres, non ? Enfin bref. Je déglutis difficilement, n’osant pas relever la tête pour observer la réaction du type aux cheveux verts. Je peux déjà sentir son regard d’assassin sur moi. Je m’excuse plusieurs fois, d’une voix basse et tremblante. Lorsque je le vois bouger, je me crispe un peu, m’apprêtant à recevoir un coup. C’est toujours ainsi, je fais une connerie et il me frappe. Je dois dire que je suis plutôt habitué maintenant. Seulement, je ne reçois ni coup de poing, ni coup de pied. Au lieu de ça, je sens ses mains se poser sur mes épaules et je relève alors la tête. Je remarque que son regard est toujours posé sur moi et étrangement, cela ne me dit rien de bon. Sans prévenir, il me plaque alors avec brutalité contre le mur. Le souffle coupé par la surprise de son geste, je le regarde d’un air choqué. J’observe son visage s’approcher et finalement ses lèvres viennent se poser sur mon cou tandis que sa main glisse lentement sous mon tee-shirt. Tétanisé et surtout très choqué, je n’ose pas bouger. Qu’est-ce qui lui prend ? Au bout de quelques secondes, je finis par me ressaisir et tente de dégager sa main de là. Je m’apprête à le repousser mais il finit finalement par délaisser mon cou pour venir me murmurer à l’oreille. « La prochaine fois, je ne serais pas aussi clément alors t’as plutôt intérêt à faire attention à ton cul si tu veux survivre. » Il tourne alors les talons et s’en va comme si de rien n’était, me laissant dans un état de choc. What the fuck did just happen ? Je ne sais ce qui me choque le plus ; le fait qu’il ne m’ait pas frappé, ou le fait qu’il ait agi ainsi avec un nerd dans mon genre. Bordel, tu réfléchis trop Haneul, ce type est un enfoiré qui ne cherche qu’à te déstabiliser ! Il faudrait vraiment que je change de crush, enfin si c’était aussi simple… Je me mordille nerveusement la lèvre tout en réfléchissant avant de me mettre une tape sur le front. « Idiot ! » me dis-je à moi-même, me remettant peu à peu du choc. Je finis alors par bouger et quitte le mur pour aller ramasser mes livres qui jonchent le sol.  

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
 
HOUSE OF CARDS
 
Even if you say it’s a useless dream, just stay a little more like this Like there’s no tomorrow Like there’s no next time ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Lim Ha Neul le Lun 15 Fév - 20:53, édité 2 fois
Lim Ha Neul
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 30/01/2016
Avatar : park jimin.
Situation : libre comme l'air
Spécialité : langues
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: such a hurricane. ft meekyung Mer 10 Fév - 23:20


Ha Neul & Mee Kyung ❧ Such a hurrican
Avoir un Sunbae, c'est parfois bien pratique. Surtout pour Seo Mee Kyung. Pour elle, avoir un Sunbae ne veut pas dire avoir un aîné qu'on respecte ou admire et auquel on obéi aux doigts et à l’œil. Non, pour la jeune femme, avoir un Sunbae c'est la garantie d'avoir toujours quelqu'un pour lui acheter à manger lorsqu'elle a faim mais aucune envie de débourser son argent lorsque les cuisiniers sont absents puisqu'elle n'est absolument pas douée en cuisine.

Après s'être remplis l'estomac dans un superbe buffet à volonté de barbecue coréen, la première abandonna son Sunbae – Bah oui, il a rempli son rôle; la nourrir, donc merci, au revoir, à la prochaine, ahah – le laissant rejoindre l'internat alors qu'elle se rend dans l'établissement scolaire, montant directement au premier étage avec pour objectif la bibliothèque... La raison de ce détour par là alors que les cours ne sont pas encore commencés ? Et bien, elle a juste besoin d'un bon bouquin à lire quand elle a tendance à s'ennuyer un peu trop... Oui, il arrive que la jeune femme trouve la patience de lire quelques pages, voir même plusieurs chapitres à la suite lorsqu'elle est plongée dans une histoire... Ce n'est pas une intellectuelle pour rien après tout !

Toutefois, une scène interrompt son trajet tranquille vers les lieux sacrés. Une altercation entre deux aînés... Go Jin Wuk le sportif, connu comme le loup blanc à Yamang, et un autre dont elle ignore le nom mais qu'elle connaît également puisqu'il fait parti de son dortoir. Oh, n'allez pas croire qu'elle a déjà mémoriser chaque tête de ses camarades intellectuels, c'est juste que ce garçon là ne passe pas inaperçu. Toujours seul et souvent pris comme tête de turc par bons nombres d'étudiants... Bref, c'est le bruit des livres tombant sur le sol qui a attiré l'attention de la jeune femme. Elle s'était alors immobilisée, observant la scène en fronçant de plus en plus les sourcils. N'étant pas assez près pour entendre les paroles qu'ils s'échangent, elle devine toutefois que son camarade de dortoir n'est pas dans une situation facile... Alors qu'elle commence à s'avancer vers le duo, le sportif s'éloigne sans un regard en arrière, laissant la pauvre victime dos au mur, en état de choc...

Lorsqu'il reprend ses esprits, se frappant le front en s'appelant lui même "idiot", Mee Kyung ne put s'empêcher de rouler des yeux, franchissant d'un pas rapide les derniers mètres la séparant de son aîné et s'accroupissant devant lui. « Complètement débile oui ! » Pas de bonjour, pas de présentation, pas de paroles gentilles... Oui, Mee Kyung est comme ça. Elle soupire bruyamment tout en ramassant quelques-uns des bouquins avant de s'immobiliser, posant les livres sur ses genoux et croisant les bras autour de ceux-ci, appuyant son menton sur les ouvrages. « J'peux te poser une question ? » Elle ne lui laisse pas le temps de répondre, penchant la tête sur le côté afin de l'observer avec plus d'attention encore, se fichant pas mal du fait d'en avoir déjà poser une et de ne pas lui laisser le choix au final. Rapprochant son visage du sien, elle poursuit, une moue suspicieuse prenant forme sur son visage. « T'es sûr d'être un mec ? La paire de couille c'est pas en option, si jamais t'es pas au courant... » Elle secoue un peut la tête, démontrant ainsi qu'elle désapprouve complétement sa réaction
©clever love.
Seo Mee Kyung
avatar
Messages : 250
Date d'inscription : 30/01/2016
Avatar : Jung Eun Ji
Situation : Célibataire
Spécialité : Langues
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: such a hurricane. ft meekyung Lun 15 Fév - 20:10

SUCH A HURRICANE
FT. MEEKYUNG LA TEMPÊTE

 
La tempête après l'ouragan  Tandis que je m’accroupis afin de ramasser mes livres, j’entends des bruits de pas venir en ma direction. Je me dis que ce n’est rien, sûrement quelqu’un qui souhaite aller à la bibliothèque, mais lorsque j’entends cette exclamation qui semble s’adresser à moi, je relève la tête. Mon regard se pose alors sur la nouvelle venue, je la regarde curieusement, me demandant si elle s’adresse bien à moi. Je regarde autour de moi et ne voit personne d’autre. Pourtant, on ne se connaît même pas. Enfin, tout ce que je sais sur elle c’est son nom. J’ai également eu vent qu’elle était du genre à avoir du caractère, autrement dit contrairement à moi, elle ne se laisse pas faire. Sans que je ne lui demande quoique ce soit, Meekyung se met à ramasser quelques livres se trouvant au sol. Une pensée me foudroie sur place ; Depuis combien de temps est-elle là ? Est-ce qu’elle a tout vu ? M’a-t-elle vu me faire malmener par mon aîné ? Comme si ce n’était pas assez frustrant et agaçant sans témoin ! Le peu d’estime que j’ai de moi-même vient de s’envoler. Tout comme mon semblant de fierté qui vient d’en prendre un coup. Aish, pourquoi suis-je aussi malchanceux ? Meekyung semble exaspérée. Je l’observe poser son menton sur les livres tout en ne cessant de me fixer. Elle me demande alors si elle peut me poser une question – à laquelle elle ne me laisse pas vraiment le choix – tout en rapprochant son visage du mien, ce qui me fait me redresser et m’éloigner un peu. Je n’ai pas le temps d’y répondre qu’elle enchaîne avec une nouvelle question qui me prend de court. J’affiche un air choqué tandis que mon visage s’empourpre d’embarras. Naturellement, je fronce les sourcils et lui répond tout en m’exclamant. « Bien sûr que je suis un mec, tu veux vérifier peut-être ?! » Non mais sérieusement, c’est quoi son problème ? Enervé, je souffle tout en passant une main dans mes cheveux. Je réalise ensuite que je me suis emporté et incline faiblement la tête tout en murmurant un « désolé » inaudible. Ce n’est pas contre elle que je suis énervé, mais bien contre moi-même. « Je n’aime pas la violence… » avouais-je tout en murmurant. Je ne me défends pas, je ne renvois pas les coups, je ne frappe personne. Seuls les idiots ont besoin d’user de la violence pour obtenir quoique ce soit. Et moi, je ne suis pas comme ça. Je suis peut-être un idiot, mais pas ce genre d’idiot là. Je me mordille nerveusement les lèvres et finit de ramasser les derniers livres se trouvant encore parterre. « Et puis, de toute façon, je peux rien faire contre un type comme lui. » Il est populaire, fort et n’a aucun scrupule alors que moi je suis un lâche qui n’ose même pas répondre et qui se laisse marcher dessus. Et cela ne risque malheureusement pas de changer du jour au lendemain.

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
 
HOUSE OF CARDS
 
Even if you say it’s a useless dream, just stay a little more like this Like there’s no tomorrow Like there’s no next time ©️ signature by anaëlle.
Lim Ha Neul
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 30/01/2016
Avatar : park jimin.
Situation : libre comme l'air
Spécialité : langues
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: such a hurricane. ft meekyung Mer 17 Fév - 0:12


Ha Neul & Mee Kyung ❧ Such a hurrican
C'est pas la première fois que Mee Kyung surprend son aîné dans ce genre de situation; à être malmené par les autres. Même si elle n'est à Yamang que depuis peu, elle a bien remarquer qu'il est du genre a baisser les yeux et encaisser les paroles et les coups sans même faire mine de réagir ne serait-ce qu'un peu... Il est toujours silencieux, effacé... La cible parfaite pour la première brute qui passe. Et oui, ce genre de chose a le don d'agacer la demoiselle. Auparavant, elle n'est jamais intervenue, restant toujours à l'écart, observant le jeune homme mais cette fois, on peut dire que c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase ! C'est pourquoi cette fois, elle a décider d'agir et de ne pas rester simple spectatrice de ce genre de scène. Peut-être que jamais personne ne s'est mis en tête de venir au secours de l'intellectuel mais elle, elle compte bien faire en sorte qu'il retrouve ses attribut masculin et se remue les fesses vite fait bien fait pour ne plus être le bouc émissaire de Yamang !

Roulant des yeux face à la scène, Mee Kyung vint s'accroupir face à son camarade de dortoir, confirmant le fait qu'il est « idiot » et même « complètement débile » pour reprendre exactement les termes utilisés. Relevant la tête, visiblement surpris, le garçon l'observa avec une curiosité non dissimulée, allant carrément jusqu'à jeter un œil au alentour comme pour être sûr que c'est à lui qu'elle s'adresse... « Cherche pas, c'est à toi que je parle. » Ouais, bon, Mee Kyung, si tu veux te montrer sympa avec lui, c'est peut-être pas le meilleur des moyens... Enfin, pour maintenant, on ne la changera pas la demoiselle, elle a toujours été directe, c'est pas aujourd'hui que ça changera... Avec un soupire bruyant pour exprimer sa frustration face à la scène, elle ramassa quelques bouquins alors que son camarade ne la quitte pas des yeux, comme s'il était trop choqué pour réagir... C'est vraiment la première fois qu'il voit quelqu'un lui venir en aide ou quoi ? Sentant l'exaspération devenir de plus en plus grande face au manque de réaction de son aîné elle se mit à le fixer, rapprochant son visage du sien – ce qui eut pour effet de le faire reculer... Enfin une réaction, hallelujah ! – et elle lui demanda l'autorisation de lui poser une question, plus pour la forme que par réel intérêt, enchaînant aussitôt sur une nouvelle question portée sur la question de l’existence ou non de son appareil génital masculin censé lui donner un peu plus de virilité que ce qu'il ne montre actuellement...

Un air choqué prend place sur les traits de son camarade alors que son visage s'enflamme sous la question. Bon, elle y est peut être aller un peu fort sur le coup... Pas de sa faute si les années qu'elle a passé à l'étranger font qu'elle n'a quasiment aucun filtre quand elle s'exprime... Toutefois, un sourire triomphant s'étire sur les lèvres de Mee Kyung en voyant les sourcils de son aîné se froncer alors qu'il lui répond presque aussitôt, passant une main dans ses cheveux en soufflant d'énervement. C'est qu'il en a sous le capot le petiot ! C'est bon signe. Finalement, c'est peut être encore possible d'en tirer quelque chose « Bien sûr que je suis un mec, tu veux vérifier peut-être ?! » Réalisant brusquement le sens de ses paroles, c'est au tour du visage de la jeune femme de prendre une teinte pourpre alors qu'elle cligne plusieurs fois des yeux avant de finalement taper du poing sur les livres qu'elle a toujours sur les genoux « Yah ! » Elle reste silencieuse quelque instant, encore un peu sous le choc mais elle se reprend assez rapidement gonflant les joues. « T'en donnes pas l'impression en tout cas ! » Elle secoue un peu la tête, comme pour chasser définitivement la rougeur encore présente sur ses joues et son nez se fronce en guise de désapprobation lorsqu'elle le voit incliner la tête en murmurant un truc inaudible avant de poursuivre de façon un peu plus compréhensible « Je n'aime pas la violence... » Aigoo, il est borné ce type ! Un « Aish » s'échappe d'entre les lèvres pincées de la jeune femme et elle lève légèrement la main, comme si elle était prête a l'envoyer a la rencontre du visage de son camarade mais elle la fait vite retomber sur ses genoux, secouant la tête alors qu'il poursuit, se mordant furieusement les lèvres. « Et puis, de toute façon, je peux rien faire contre un type comme lui. » Cette fois, c'est trop. Retenant un énième soupire, Mee Kyung se releva brusquement, attrapant son camarade par le bras afin de l'obliger à faire de même, puis elle pris la parole sans prendre la peine de cacher son agacement, faisant ainsi ressortir son accent de Busan. « Sérieux, tu l'fais exprès ou quoi ? Qui parle de violence ? Moi j'te parle d'arrêter de te faire passer pour un crétin qu'on peut utiliser comme défouloir sous prétexte qu'il fait parti des intellos ! » D'un geste du menton elle désigne la direction dans laquelle est parti le sportif aux cheveux verts, roulant des yeux. « Quoi ? T'as peur de lui ? Tu crois qu'il est invincible ? Que c'est un Dieu vivant ? Redescend sur Terre mec; lui aussi il chie, comme tout le monde ! »
©clever love.
Seo Mee Kyung
avatar
Messages : 250
Date d'inscription : 30/01/2016
Avatar : Jung Eun Ji
Situation : Célibataire
Spécialité : Langues
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: such a hurricane. ft meekyung Dim 21 Fév - 20:00

SUCH A HURRICANE
FT. MEEKYUNG LA TEMPÊTE

 
La tempête après l'ouragan Je ne sais pas trop d’où elle sort, mais lorsqu’elle me fait si gentiment savoir que c’est bien à moi qu’elle s’adresse, je ne peux m’empêcher de penser qu’elle est sûrement venue se foutre de moi elle aussi. Peut-être même qu’elle fait partie de ces filles stupides qui s’amusent à me donner des surnoms débiles ou à se moquer de moi en compagnie de leurs oppa. Finalement, je mets vite cette hypothèse de côté lorsqu’elle se met à ramasser quelques livres. Qu’est-ce qu’elle me veut si ce n’est pas pour m’embêter ? Sa question me prend de court. Elle ose douter de ma virilité ? Cela a le don de me mettre hors de moi. La jeune fille réussit ainsi à s’attirer ma colère et je réponds alors immédiatement à sa question. C’est une fois que mes mots ont franchi la barrière de mes lèvres que je réalise ce que j’ai dit. Je m’excuse alors en voyant le visage de l’étudiante rougir à mes mots, sûrement embarrassée par le sens de ceux-ci. J’ignore son commentaire, ne voulant pas m’énerver d’avantage. Puis après tout, je n’ai pas besoin de son avis pour savoir si je suis un mec ou non. Bien sûr que j’en suis un ! Je refuse juste d’être comme ces types débiles qui en ont plus dans les bras que dans la tête. J’ignore ce qu’est la définition d’un mec pour elle, mais pour ma part, cela ne rime pas avec violence. Meekyung s’exaspère une fois de plus lorsque je lui fais part de cela. La violence, très peu pour moi. Et de toute façon, je n’ai pas envie de me faire remarquer ou pire d’être sanctionné par mon comportement. Mes parents ont mis bien trop d’espoirs sur moi pour que je me fasse virer pour une stupide connerie ou un simple excès de colère. Agacée, la demoiselle lève la main, comme si elle était sur le point de me frapper. Mais finalement, elle ne fait rien. Je suis bien trop surpris pour réagir. Je rêve ou on dirait vraiment ma mère ? Je la sens soudainement attrapé mon bras afin que je me relève. Je m’exécute donc et la regarde, j’ignore pourquoi mais elle semble réellement énervée. À ses mots, je penche légèrement la tête sur le côté. Cet accent, ce dialecte familier, bien trop familier. Se pourrait-il qu’elle soit également originaire de busan ? Je comprends mieux maintenant, c’est sûrement de là que lui vient ce caractère bien trempé. Ses mots sont durs, elle n’y va pas avec des pincettes. J’en serais presque blessé. Seulement, son accent me met plus ou moins à l’aise, j’ai presque l’impression de parler à une connaissance. Elle me rappelle à cette ahjumma qui vivait non loin de chez moi, toujours à crier pour un rien. Ah, busan me manque. Je ne comprendrais jamais la décision de mon père d’emménager à Séoul, c'est pour les affaires qu’il dit. Bref, étant beaucoup moins dépaysé sur le coup, je lui réponds avec ce même accent. « Et alors qu’est-ce tu veux que je fasse ? Tu crois que c’est si simple ?! » Je souffle à nouveau, tout en serrant les poings. « Tu crois vraiment qu’il suffise que je dise à ces abrutis de me foutre la paix pour qu’il le fasse docilement comme ça ? » Je passe ma main dans mes cheveux, les ébouriffant d’un geste rageur tout en continuant sans lui laisser le temps de répondre. « Oui, j’ai peur de ce mec. Il est peut-être pas invincible mais contrairement à moi, il est populaire, tout le monde le suit, tout le monde le vénère. T’imagine dans quelle merde je serais si jamais j’osais faire quoique ce soit contre lui ? Ce ne serait plus qu’une bande de cons qui s’en prendrait à moi, mais carrément tout l’institut ! » m’exclamais-je tout en levant les bras comme pour illustrer mes propos. Je souffle à nouveau, étrangement je me sens plutôt soulagé de lui avoir confié tout cela.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
 
HOUSE OF CARDS
 
Even if you say it’s a useless dream, just stay a little more like this Like there’s no tomorrow Like there’s no next time ©️ signature by anaëlle.
Lim Ha Neul
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 30/01/2016
Avatar : park jimin.
Situation : libre comme l'air
Spécialité : langues
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: such a hurricane. ft meekyung Jeu 3 Mar - 22:27


Ha Neul & Mee Kyung ❧ Such a hurrican
Alors qu'elle vient en aide à son aîné, Mee Kyung ne peut s'empêcher de s'interroger. Pourquoi est-ce qu'il semble ne pas savoir comment réagir face à elle ? Pourquoi est-ce qu'elle a l'impression qu'il est sur le qui-vive, prêt à encaisser à nouveau ? Il n'a vraiment jamais vu une main se tendre vers lui sans qu'il n'y ait de mauvaises intentions derrière le geste ou quoi ? A croire que ce pauvre garçon a passé sa vie à se faire marcher dessus. C'est... Frustrant. Certes elle n'y est pas aller de main morte en s'adressant à lui de la sorte mais tout de même !

Bien décidée à le faire réagir, Mee Kyung le questionna sur l'éventuel non-existence de ses parties intimes, réalisant seulement après coup le sens de ses paroles. Souvent, la jeune femme s'exprime sans qu'il 'y ait de filtre entre ses pensées et ses propos donc parfois ça donne de drôles de situations... Comme maintenant. Alors que la fierté de son camarade semble en avoir pris un coup, a en croire sa réaction, les joues de Mee Kyung se teintent de rouge, effaçant le sourire triomphant étant apparu sur ses lèvres en le voyant s'emporter. Gonflant les joues, elle s'indigna pour la forme avant de s'exaspérer à nouveau du manque de couille de son interlocuteur. Exaspération qui s'intensifia d'autant plus lorsqu'il annonça ne pas aimer la violence. Elle leva donc la main, comme si elle était prête à venir le baffer mais elle n'en fit rien. Elle est là pour lui venir en aide, par pour le frapper réellement... Bien que ce ne soit pas l'envie qui lui en manque. Sérieusement, il en mériterait des claques avec ce genre de raisonnement ! Il dit ne pas aimer la violence mais ne vois aucun problème à être le punching-ball officiel de Yamang ? Aish ! « Te fous pas de moi » marmonna-t-elle tout en se relevant, lui agrippant le bras afin qu'il en fasse de même. Elle n'est encore une fois pas là pour le regarder de haut après tout. Une fois qu'il fut sur ses deux pieds, elle lui relâcha le bras et repris la parole, l'agacement faisant ressortir son accent de Busan sans qu'elle ne s'en rende compte. Bien qu'ayant passé très peu de temps dans sa ville natale, ses parents sont tous d'eux originaire de là et malgré les années passées à s'exprimer quotidiennement en anglais, en français ou en russe, le soir, une fois la porte de la maison refermée, la famille Seo s'exprimait exclusivement en coréen. ''Pour ne pas perdre leur langue'' disait toujours son père... Toutefois, lorsqu'ils revinrent sur le sol coréen, à Séoul, Mee Kyung fut bien obligée de s'adapter et de perdre l'accent pour mieux se faire comprendre par les habitants de la capitale... Mais il arrive qu'elle reprenne les bonnes vieilles habitudes dans certaines situations comme celles-ci...

Alors qu'elle s'emporte, son camarade se contente de l'observer en silence, visiblement bien trop surpris pour réagir. Umph... Faire mine de lever la main sur lui n'était peut-être pas une bonne idée après tout... Mais il est tellement frustrant de le voir encaisser sans rien dire ! Bien que nouvelle entre les murs de l'internat, elle est bien consciente qu'il y a une guerre entre les dortoirs. Elle n'est pas bête, elle ressent bien les tensions qui se créent entre les étudiants. Mais jamais elle n'aurait pu croire qu'on laisserait un élève devenir la tête de turc de l'établissement sans rien dire. Les enseignants sont véritablement aveugles ? Et les autres intellectuels, qu'est-ce qu'ils foutent ? Ils se cachent derrière leurs bouquins et font mine de ne rien voir ? Mee Kyung n'a pas l'intention d'agir de la sorte ! Il s'agit là de sa nouvelle famille et on ne touche pas à ses proches, c'est comme ça pour elle. Alors oui, elle connaît à peine le garçon mais elle compte bien faire en sorte qu'il se bouge le cul pour arrêter d'être le bouc émissaire de Yamang et le plus vite possible ! D'ici la fin de l'année il sera devenu un autre, parole de Mee Kyung ! Ça l'agace tellement de voir l'un des siens se faire harcelé de la sorte. Voilà pourquoi elle s’énerve autant sur lui. Pour cette raison et aussi pour le faire réagir. Elle a bien vu précédemment qu'il est capable de répondre. Il suffit juste de le pousser à bout. Y'a de quoi en tirer quelque chose, faut juste qu'il arrête de se planquer. Il a besoin d'un bon remuage de fesse et puis voilà ! Et comme personne ne semble vouloir s'en occuper, elle, elle va le faire !

La tête de son camarade se penche sur le côté alors qu'elle poursuit son petit monologue. Elle ne se rend pas réellement compte de ce qu'elle lui dit, s'exprimant surtout sous le coup de l'agacement et d'un côté c'est une bonne chose car ainsi elle ne remarque pas que ses mots peuvent être blessant parfois... Cela ne semble toutefois pas déranger son aîné qui prend à son tour la parole, utilisant lui aussi l'accent de Busan, ce qui fait automatiquement sourire la demoiselle. Elle savait qu'il y avait de quoi en tirer quelque chose de bien ! Si en plus il est de Busan, c'est encore mieux ! Les habitants de cette ville ont le sang chaud. Ils ne sont pas connus pour se laisser marcher dessus. Eux, ils parlent fort, ils crient, ils rient a gorge déployée, ils jurent comme des charretiers, aussi bien les hommes que les femmes... Ils se moquent du regard des autres. Ce ne sont pas des victimes ! Alors lui non plus ne peut pas être une victime. Cela doit cesser. Et vite. « Et alors qu'est-ce que tu veux que je fasse ? Tu crois que c'est si simple ?! » Il souffle, serrant les poings alors qu'elle continue de sourire de toute ses dents, assez fière d'elle pour avoir su le faire réagir de la sorte. « Oui, c'est simple. Surtout si tu as réellement les couilles que tu prétends avoir. » Et aller, elle en rajoute une couche, comme si ce n'était pas suffisant comme ça... « Tu crois vraiment qu'il suffise que je dise à ces abrutis de me foutre la paix pour qu'ils le fassent docilement comme ça ? » Et pourquoi pas ? La plupart du temps, les personnes qui s'en prennent aux autres agissent de la sorte uniquement poussés par l'effet de groupe et le manque de réaction de leurs victimes. S'il réagit autrement, beaucoup laisseront tomber.  Elle hausse donc les épaules en guise de réponse. De toute façon, elle n'a pas le temps d'ouvrir la bouche, il poursuit sur sa lancée, passant rageusement la main dans ses cheveux, les ébouriffant au passage, comme si ce geste pouvait le calmer. « Oui, j'ai peur de ce mec. Il est peut-être pas invincible mais contrairement à moi, il est populaire, tout le monde le suit, tout le monde le vénère. T'imagine dans quelle merde je serais si jamais j'osais faire quoique ce soit contre lui ? Ce ne serait plus qu'une bande de cons qui s'en prendrait à moi, mais carrément tout l'institut ! » Il conclut en levant les bras au ciel pour accentuer ses paroles avant de souffler une nouvelle fois, visiblement apaisé par le fait d'avoir pu vider son sac. Tout garder enfoui pour soit ne doit pas être facile... A vrai dire, c'est une chose que Mee Kyung n'arrive même pas à envisager. Elle deviendrait folle au bout de quelques minutes à peine !

Elle attend un moment, comme pour être sûr qu'il en a fini avec ce qu'il avait a dire, avant de prendre la parole à son tour. « Tu fais vraiment partis des intellectuels ? Tu t'entends parler ? Yah... Ces enfoirés t'ont bousillé le cerveau à force de te taper dessus ou quoi ? Réfléchis un peu ! Tu crois que vraiment tous le monde ici le vénère ? Tu penses vraiment que personnes ne serait de ton côté si jamais tu te décidais à te comporter autrement qu'un lâche ? Tu crois que personne ne rêve de le voir être remis à sa place ? T'es pas au courant que les apparences sont trompeuses ? Je suis certaine que beaucoup ne peuvent pas le voir en peinture mais qu'ils se comportent comme de bons toutous à leur maître devant lui par peur. » Pause. Elle renifle avec dédain avant de poursuivre, tapant du pied sur le sol. « M'enfin, admettons. Go Jin Wuk c'est une chose... Mais les autres ? T'as peur d'eux aussi ? Me fait pas rire ! C'est pas la première fois que j'assiste à ce genre de scène, et j'peux te dire que même moi, je serais capable d'en foutre une bonne à certains, alors arrêtes tes conneries ! » Elle roule des yeux et pointe un index accusateur vers son aîné, s'approchant jusqu'à ce qu'il s'enfonce dans la poitrine de ce dernier. « Busan, hein ? Bouge toi les fesses si tu veux utiliser le dialecte ! Tu peux pas être de Busan et servir de paillasson pour des crétins. »
©clever love.
Seo Mee Kyung
avatar
Messages : 250
Date d'inscription : 30/01/2016
Avatar : Jung Eun Ji
Situation : Célibataire
Spécialité : Langues
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: such a hurricane. ft meekyung Lun 21 Mar - 20:16

SUCH A HURRICANE
FT. MEEKYUNG LA TEMPÊTE

 
La tempête après l'ouragan  J’ignore pourquoi elle semble si butée à vouloir « m’aider ». Personne n’en a jamais eu rien à foutre de  ce qu’il pouvait bien m’arriver, alors pourquoi cette année serait-elle différente ? Je ne comprends pas. Je dois bien avouer que sa façon de m’aider est plutôt étrange. Elle est plutôt en train d’essayer de m’énerver que de m’aider là ! Je ne sais pas pourquoi elle essaie de me faire sortir de gonds, mais elle s’en sort très bien. Petit à petit, je perds de plus en plus patience, commençant même à élever la voix par moment. Elle a même réussi à refaire sortir mon accent que je pensais avoir perdu après avoir passé toutes ces années à Séoul. J’ai donc à faire à une demoiselle originaire de Busan, je ne suis même plus étonné de sa façon de parler. Contrairement aux séoulites qui font toujours des manières, les gens de Busan sont beaucoup plus simples. C’est sûrement de là que vient mon côté extraverti et franc ; le côté que je préfère ne pas montrer à l’institut. Cette facette de ma personnalité, je la garde pour les moments où j’ai envie de m’amuser et de me détendre. Ici, tout ce que je veux, c’est étudier et me faire discret. Du moins, c’est ce que mes parents souhaitent. Alors je fais de mon mieux pour ne pas causer de problèmes, même s’il semblerait que je les attire sans même le vouloir…

Meekyung pense qu’il suffirait simplement que je dise à ces idiots d’arrêter pour qu’ils s’exécutent. Seulement, ce n’est pas aussi simple. Ils ne m’écouteraient pas et au contraire, je pense que cela les énerveraient d’avantage. Mais ces cons m’importent peu, mon plus gros problème c’est cet enfoiré aux cheveux verts. Il me fait perdre tous mes moyens et me rend tellement faible que c’en est frustrant. Je suis même sûr que c’est à cause de lui que d’autres ont commencé à s’en prendre à moi, juste pour suivre « l’exemple ». Je finis alors par tout avouer à la demoiselle. Je lui confie mes craintes et ne nie pas le fait d’avoir peur du sportif. Une fois que je lui ai déballé tout ça, je me sens mieux, je peux enfin souffler. J’ai toujours été du genre à tout garder pour moi, alors je trouve cela assez étrange de m’être confié à quelqu’un que je connais à peine. Un petit silence s’installe durant un court moment avant qu’elle ne vienne prendre la parole. Et là, j’ai le droit à une vraie leçon. C’est comme si je me faisais passer un savon par une ahjumma. Mais ses mots me font réaliser quelque chose. Je n’avais jamais vu les choses sous cet angle. Et si, elle avait raison ? Et si, Jinwuk n’était pas si vénéré que ça ? Elle continue, me faisant savoir que je pourrais très bien mettre une bonne raclée à certain d’entre eux. Ouais, peut-être mais… « Ils n’en valent pas la peine… » marmonnais-je tout en baissant la tête avant d’être surpris par ce doigt accusateur pointé vers moi. Je la regarde alors avec de grands yeux tandis qu’elle s’approche de moi jusqu’à ce son index vienne s’enfoncer contre mon torse. Ses mots me surprennent, je ne sais même pas quoi répondre. Je me mets alors à balbutier quelques mots incompréhensibles. « Je… tu peux pas comprendre… C’est… » Je me mordille la lèvre inférieure et serre fortement les poings, restant silencieux un moment. Ses mots me font réfléchir. Peut-être bien que oui, c’est elle qui a raison ? Je soupire alors, relâchant la pression de mes poings. « Tu… Tu as raison. » finis-je par dire. Je relève finalement les yeux vers elle. « J’ai plus envie de me laisser faire, mais… Je sais pas quoi faire. » Je passe nerveusement ma main dans mes cheveux tout en me mordillant à nouveau la lèvre. « Tu crois vraiment que j’arriverais à les arrêter ? » Est-ce qu’elle croit vraiment en moi ? « Tu penses vraiment qu’ils m’écouteront ? Tu ne penses pas que ça empirerait les choses si j’osais les affronter ? » Je pose mon regard sur Meekyung, attendant sa réponse. Je doute énormément. J’ai toujours agis comme un lâche, alors je doute de moi.

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
 
HOUSE OF CARDS
 
Even if you say it’s a useless dream, just stay a little more like this Like there’s no tomorrow Like there’s no next time ©️ signature by anaëlle.
Lim Ha Neul
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 30/01/2016
Avatar : park jimin.
Situation : libre comme l'air
Spécialité : langues
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: such a hurricane. ft meekyung

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

such a hurricane. ft meekyung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» castiel ▬ HURRICANE.
» Hurricane Nerdy (20/03/12 à 15h12)
» Bulgaria Allocates Relief Aid to Cuba, Haiti for Hurricane Damages
» WWE Cruiserweight Championship : Hurricane Helms vs Kofi Kingston
» MAYHEM #9 - CODY RHODES VS. THE HURRICANE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YAMANG Institute ::  :: Premier étage-