AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey! On a trop d'artistes pour le moment, donc le groupe est fermé. Pense à rejoindre les Intellectuels, les Sportifs ou les Scientifiques. Merci - Baek Eun

Partagez| .

Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han) Lun 8 Fév - 20:20





Je m'étais réveillée vers trois heures du matin, en sueur et le coeur battant à mille kilomètres par heure. J'avais encore rêvé de cette fille qui me pourrissait la vie à Los Angeles, sauf que cette fois, Su Han était avec elle, et les deux se moquaient de moi. Ca faisait des mois qu'il ne m'avait pas adressé un mot et ça commençait vraiment à me rendre folle. Il avait été mon premier ami à Yamang et quasiment le seul. J'en étais presque arrivée à le considérer comme de la famille à force. C'était tellement facile avec lui, tellement naturel... Mais lui ne me voyait pas comme ça, et mon entière confiance, mon affection et ma loyauté ne semblaient pas assez à ses yeux.
Je lui en voulais de m'en vouloir. Il m'avait abandonnée. Mais en même temps, je ne pouvais pas non plus le juger parce que je n'avais aucune idée de ce qu'il pouvait ressentir. Le seul amour que je connaissais et que j'avais jamais connu, c'était celui que j'avais pour mes parents. Et le reste n'avait aucun intérêt à mes yeux. Mais c'était d'autant plus difficile pour moi d'accepter cette distance qu'il avait mise entre nous.
J'avais essayé d'aller vers lui, de faire un pas de mon côté. Il me connaissait bien donc il savait ce que ça m'avait couté de faire ce genre de chose. C'était un peu comme accepter avoir eu tort, chose que je n'ai jamais faite. Du coup il avait dû comprendre à quel point je tenais à lui. Mais il n'a pas réagi et m'a laissée dans mon coin sans même poser un regard sur moi.
Ce qui me frustrait le plus, c'était nos cours de science. Nous avions toujours été en binôme, ça aurait donc été compliqué d'aller demander au professeur de changer " parce qu'on s'est disputés ". Nous continuions donc à travailler ensemble, mais j'avais le droit à une indifférence magistrale à chaque cours.
C'est d'ailleurs vers ce cours que je me dirigeais à présent. Après une journée longue et éprouvante et plusieurs mauvaises nouvelles de la part de mes parents, je devais encore supporter cette torture et accepter sans rien dire, au risque de ruiner mes efforts des derniers mois.

J'entrai dans le laboratoire de chimie, mes livres sous le bras et mes lunettes au bout de mon nez, et sans même jeter un coup d'oeil aux autres élèves, allai m'asseoir à ma place. Su Han était déjà là. Je murmurai un "bonjour", sans vraiment attendre une réponse, et sortis mes affaires.

Quand le professeur arriva, il nous annonça l'expérience que nous allions devoir faire aujourd'hui, et, pendant qu'il nous donnait les consignes, nous enfilions nos blouses. J'étais exténuée et désespérée. Habituellement, une petite conversation avec Su Han aurait suffit à me remonter le moral, mais que faire quand il est une des principales raisons de mon état ?


Oh Hee Lei
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 07/02/2016
Age : 21
Avatar : Sunny SNSD
Situation : Célibataire
Spécialité : Stylisme
Artiste un jour, autiste toujours
Artiste un jour, autiste toujours
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han) Lun 8 Fév - 21:34

« Je veux pas y aller ! » ça c’est ce que j’ai dit à Willa quand on s’est retrouvé devant les dortoirs… les cours de sciences, là, j’adore hein, c’est pas ça le problème c’est que… mon gros coup de cœur est mon binôme. Alors, non je suis pas asocial au point de l’ignorer, c’est juste que je lui ais tout avoué il y a presque un an et que… je supporte pas bien le non. Ok, pensez pas que je suis un gros crétin qui l’ignore parce qu’il voulait se la taper, si c’était le cas j’aurais été indifférent non ? La je me suis vraiment tapé une déprime façon Su Han… c’est pas très beau et c’est pas une réaction normale, c’est une réaction de geek alors c’est normal si vous comprenez pas. Toujours est-il que voilà, on est ensemble dans ce cours et j’ai pas envie. Will m’a poussé de force comme chaque fois.

Je suis arrivé en premier, le temps de me préparer mentalement à ce qu’elle vienne. Quand elle s’est assise et a dit bonjour j’ai répondu, par automatisme, sans trop la regarder, puis entre mes dents. Je suis complètement crispé quand on est ensemble. De la détente absolue, en un an je suis passé à Edward de Twilight, c’est trop la honte… et en plus j’suis même pas un vampire qui brille, c’est nul ! Je déglutis, puis on commence à lire les instructions. Chouettes, va y avoir de la couleur, ça va être mettre un peu de joie… j’ai du mal, beaucoup de mal à faire le pitre comme je le faisais, c’est comme si j’arrivais plus à être moi-même, comme si avec elle dans les parages je savais plus comment vivre. Je tapote sur les carreaux de la table, j’attends qu’on ait quelque chose à faire, puis je commence à lire. Y’a des réponses à donner, des formules, j’ai pas envie. Et quand j’ai pas envie… c’est inutile de me forcer. Donc, je mets ma tête dans ma main et je tripote les tubes à essais devant nous. Je joue pour que les étiquettes soient toutes inclinées de la même façon, parfois je retourne un tube sur deux pour faire un effets, ils sont vides pour l’instant alors on s’en fiche. Je fais juste tout pour me concentrer sur autre chose parce que je sais que les minutes se transforment en heure quand il s’agit de ce cours.

Parfois je me demande comment je fais pour être aussi con et bouder la fille que j’aimais. Que j’aime ? Je sais pas, peut-être que je réagis comme ça par automatisme aussi, en fait. Mon programme n’est pas fait pour comprendre le cerveau humain, donc hein… le robot Su Han il a du mal à comprendre pas mal de chose dans sa tête, il est pas tout à fait fini, faut lui pardonner. Bref, sur ces belles conneries, je commence à dessiner sur la feuille vierge que j’ai en guise de brouillon… un tout petit truc, une patte de mouche quoi. Puis j’écris la formule petit à petit pour pas qu’on me traite de glandeur. Surtout le prof, vu que j’ai l’air de rien faire hein, autant qu’il ait matière s’il passe à côté. Voilà, les tubes à essais ont retrouvé leurs positions initiales. Je vais devoir la regarder faire maintenant.


Dernière édition par Cha Su Han le Mar 9 Fév - 19:16, édité 1 fois
Cha Su Han
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 07/02/2016
Avatar : Jin Young (Jr. Got7)
Situation : célibataire
Spécialité : Informatique / Robotique
Pas de stresse, y'a le coin S
Pas de stresse, y'a le coin S
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han) Lun 8 Fév - 22:41





Je sortai le matériel nécessaire en silence, en profitant un peu pour m'organiser dans ma tête. Le professeur nous expliquait des trucs depuis tout à l'heure mais je n'écoutais pas vraiment, et vu la tête de Su Han, lui non-plus, je devais donc essayer de rattraper le fil avant de faire une connerie. Apparemment nous allions devoir mélanger du bleu de méthylène avec d'autres produits colorés et faire passer de la lumière dedans pour observer les spectres. Si j'étais douée avec les couleurs, la science, ce n'était pas vraiment mon truc. J'aimais bien découper, assembler, colorier et dessiner, mais pour le reste, j'étais assez inutile. Quoi que je m'étais assez améliorée depuis que Su Han m'ignorait...
Je pris l'énoncé et me plongeai dedans, jetant de temps en temps des coups d'oeil au scientifique qui rêvassait et jouait avec le matériel. En temps normal, je l'aurais engueulé et lui aurais ordonné de m'aider au lieu de faire le gamin. Mais je n'avais même plus ce loisir... Je pris donc sur moi-même et allai chercher les produits nécessaires.

J'étais en pleine mesure du bleu de méthylène quand je remarquai la blouse de Su Han du coin de l'oeil. " SuSu, t'as mis ta blouse à l'envers. " Le prévins-je automatiquement. Ce n'est qu'après que je réalisai ce que je venais de dire. SuSu c'était le surnom que je lui avais donné, mais depuis sa "déclaration", je ne l'avais plus appelé comme ça.
Je levai un regard paniqué vers lui, espérant qu'il n'ait pas entendu, ou pas remarqué ce petit moment de faiblesse où j'avais oublié que nous étions sensés ne plus être amis. Un million de pensées me vinrent en tête. Comment est-ce que je pouvais me rattraper ? Est-ce que j'avais l'air stupide ? Désespérée ? Si je faisais comme si de rien n'était, est-ce qu'il réagirait ? Il laisserait passer ? Il oublierait ?
Je baissai les yeux, fixant mes pieds, incapable de dire quoi que ce soit. A la place, je préférai reprendre mes mesures, et agir comme si rien ne s'était passé. Mais, ne pouvant m'empêcher de jeter des regards vers lui pour observer sa réaction, je renversai tout le bleu sur ma blouse, et mon nouveau jean qui m'avait couté une fortune, et fis tomber toute la verrerie par terre qui explosa en mille morceaux.

Une personne normale se serait excusée auprès de la classe, aurait ramassé le verre et reprit son expérience. Mais en voyant tous les regards choqués des élèves rivés sur moi, l'état de mes vêtements et avec la journée que je venais de me payer, la seule chose que je pu faire fut de fondre en larmes.




_________________
Staring at the ceiling in the dark, same old empty feeling in the dark. Cause love comes slow and it goes so fast. ▵ ©️endlesslove.
only miss the sun when it starts to snow ▵
Oh Hee Lei
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 07/02/2016
Age : 21
Avatar : Sunny SNSD
Situation : Célibataire
Spécialité : Stylisme
Artiste un jour, autiste toujours
Artiste un jour, autiste toujours
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han) Lun 8 Fév - 23:01

J’étais dans mon monde, ou pas tout à fait, j’essaye de me persuader que ça va passer vite. Qu’est-ce que j’aurais pas donné pour avoir les pouvoirs de quicksilver ! Mais non, non, à la place je suis le pauvre type coincé avec une fille super mignonne et qui la boude comme un gamin de huit ans. Je m’en foutrais des mandales des fois… Sa voix me réveille un peu. J’ai entendu le surnom et j’ai tiqué immédiatement, ma tête s’est décollée de ma main et j’ai essayé de regarder ailleurs, instinct de survie très  lâche, mais ça n’a servi à rien. Puis rouge comme j’étais… heureusement le bleu qu’elle a dans les mains me rend moins rouge, quand je dis que je suis blanc c’est pas une blague.

Pas le temps de penser à autre chose qu’elle renverse le bleu, suivi de tout ce qui était en verre. La première chose que j’ai fait c’est sursauter avant de reculer et relever mes yeux ronds comme des billes sur Hee Lei. Je voulais m’assurer que tout allait bien, c’est quand même beaucoup de verre. Mais le plus gros ça vient pas de là je crois. Je ravale ma salive. Elle pleure. Je me sens tellement con à ce moment, mais tellement. Je reste en plan comme un benêt. Puis le prof dit qu’il faut nettoyer, oui bah plus tard y’a plus urgent là, il a pas vu ?! Je réfléchis pas. Je sens qu’elle va m’exploser entre les mains mais d’une force telle que toute l’école va trembler. Ça rigole plus. Je passe le verre avec mes converses toutes pourries, attrape sa main au passage et fait le tour de la pièce pour qu’on en sorte. Je veux pas qu’elle se mette dans cet état, surtout si c’est pour moi. J’ai toujours ma blouse à l’envers, j’enlève les gants et les lunettes de sécurité en cours de route. Une fois assez éloignés des laboratoires, au niveau des grands escaliers où il n’y a pratiquement personne, je me pose et je me dis que merde… j’aurais peut-être pas du réagir comme ça. Ma main tiens toujours la sienne… je la lâche doucement et serre le poing en regardant parterre. Et je dis quoi maintenant, hein ? Bravo Su, t’as tout réussi, comme d’habitude ! C’est la première fois que j’interviens, la première fois que je la prends par la main… et la première fois que mon cœur bat aussi vite. Elle me fait tellement flipper aussi ! Ma main dépourvue de gant tient ce dernier et la petite bretelle du masque. L’autre, vient se poser sur le biceps opposé et frotte doucement au travers du tissu. J’ai l’air trop con.

«  Tu n’es pas… blessée ? » C’est un bon début pour s’excuser… pas vrai ? S’il te plait, regarde-moi et dis-moi que tout va bien, dis-moi juste que ça va… dis-moi que je suis qu’un con… dis ce que tu veux, mais rassure-moi ?
Cha Su Han
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 07/02/2016
Avatar : Jin Young (Jr. Got7)
Situation : célibataire
Spécialité : Informatique / Robotique
Pas de stresse, y'a le coin S
Pas de stresse, y'a le coin S
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han) Lun 15 Fév - 22:36





On a tous déjà vécu ce genre de moments. Ces situations où on aimerait bien disparaître. Ces situations où on a tellement honte qu'on rêve juste de se jeter par la fenêtre et de ne jamais se relever. Bon, malheureusement pour moi, les laboratoires étaient pas vraiment hauts donc si j'avais sauté, je me serais juste fait mal et j'aurais eu l'air encore plus stupide. A la limite j'aurais pu essayer de me jeter dans le lac et de me noyer mais encore une fois, le résultat n'était pas garanti. Donc je restai juste plantée là, face à un troupeau d'élèves tournés vers moi, des petits sourires moqueurs se dessinant déjà sur leur visage.
Ce n'était pas si terrible en soit. Mais j'avais déjà vécu ce genre de situations trop de fois. Ces regards, ces sourires et les moqueries qui allaient suivre, j'en avais bouffé toute mon enfance. Je ne pouvais plus les supporter. C'était pour ça que je restais aussi discrète. Que je ne m'approchais pas trop des autres. Au final, si on ne veut pas finir déçue et blessée, il valait mieux rester seule.
Une autre larme coula sur mon visage. Mais cette fois-ci, ce n'était pas l'accumulation de fatigue, de surprise et de panique. C'était de la tristesse.

Je m'apprêtais à lever ma main pour essuyer mes larmes quand quelqu'un la saisit et m'entraina à l'extérieur de la salle. Enfin.. "quelqu'un" non. C'était pas "quelqu'un", c'était Su Han. Mon Sushi. Enfin il l'avait été en tout cas.
Je me retrouvai plantée face à lui cette fois, juste devant les grands escaliers. J'étais complètement larguée en fait. Déjà que mon cerveau m'avait lâchée quand j'avais explosé toute la verrerie par terre, là je ne savais plus du tout quoi penser. Il était sensé me détester. J'avais fini par accepter. Bon pas complètement, certes, mais au fond j'avais réussi à me convaincre que je l'avais perdu, qu'on ne serait plus jamais amis. Et avait confirmé ça par ses gestes au cours de ces derniers mois. Mais là, il faisait tout l'inverse. Il me sortait du pétrin, m'offrait un échappatoire, et vu son expression, j'aurais presque dit qu'il était inquiet.

J'avais envie de me jeter dans ses bras, lui dire que j'étais désolée de lui avoir brisé le coeur, qu'il comptait énormément pour moi et que si l'amour n'avait pas été quelque chose de stupide, j'aurais probablement été celle qui lui aurait couru après, mais il m'avait fallu tellement de temps pour accepter qu'il n'était plus mon ami que j'étais persuadée qu'il allait me repousser à peine j'aurais fait un pas vers lui.

«  Tu n’es pas… blessée ? »
Il me fallu un instant pour comprendre le sens de sa question. Enfin plutôt pour réaliser que c'était bien à moi qu'il parlait. Je restai plantée face à lui, silencieuse, encore quelques secondes puis fondis en larmes à nouveau. Oh et puis merde ! Il avait qu'à me repousser, tant pis. Je saisi la main avec laquelle il m'avait entrainée dehors et le tirai vers moi pour lui faire un câlin. C'était débile et complètement inapproprié mais j'avais vraiment besoin de réconfort.
Après quelques secondes ainsi, blottie contre lui, agrippée à son bras comme si c'était un ours en peluche, je finis par lâcher mon étreinte.

«  Excuses moi.. Je voulais pas.. Enfin.. Désolée d'avoir cassé la verrerie. » Réussis-je à articuler, tellement honteuse que je ne pouvais que fixer le sol du regard.




_________________
Staring at the ceiling in the dark, same old empty feeling in the dark. Cause love comes slow and it goes so fast. ▵ ©️endlesslove.
only miss the sun when it starts to snow ▵
Oh Hee Lei
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 07/02/2016
Age : 21
Avatar : Sunny SNSD
Situation : Célibataire
Spécialité : Stylisme
Artiste un jour, autiste toujours
Artiste un jour, autiste toujours
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han) Lun 15 Fév - 23:49

Je reste là comme un idiot, à lui demander si elle n’a pas mal quelque part et elle ne répond pas. Elle se met encore plus à pleurer, je me sens tellement minable d’un coup ! Je vous jure. J’essaie par réflexe de mettre mes mains devant moi pour qu’elle arrête de pleurer, ce qui ne change strictement rien, bah, oui, boulet, tu t’attendais à quoi ? Que ce soit magique et hop ! Sourire colgate ? Enfin, bref. Je déglutis, j’ai la gorge qui se serre je n’arrive même pas à parler. Ne serait-ce que pour lui dire que ça va aller. Elle agit finalement pour nous deux. J’ai rien compris à ce qu’il se passait, elle m’a tiré vers elle et d’un coup elle était contre moi. J’ai regardé à droite, à gauche, et finalement, j’ai posé ma main sur l’arrière de sa tête. Ça me fait vraiment bizarre, mais je prends sur moi cette fois, parce qu’elle en a besoin.

Quand elle s’éloigne je lui fais un faible sourire de crétin, celui qui trahie mon manque de réaction humanoïde. On voit, on sent bien que je ne suis pas du tout, du tout habitué à consoler quelqu’un, généralement je fais le pitre quand ça arrive. Mais cette fois c’est différent.

« De ? Le verre ? Mais c’est pas important ça… écoute j-je… ça va hein ? Si c’est pas physique…. Je veux dire… Comment tu te sens ? » Fais encore plus flou Su Han, promis, je te jure tu vas y arriver. Non mais regardez-moi ce débile profond, même pas capable de demander ce qu’il y a concrètement. Je passe ma main dans mes cheveux, l’autre posée sur la hanche, en tenant le masque et les gants. C’est pas normal qu’elle pleure pour ça, pas vrai ? C’est de ma faute hein ? Dis-le Hee Lei, promis cette fois j’assumerais, pas comme la première fois, non, non, je bouderais pas… mais dis moi.

« Lei-Lei, faut pas pleurer… d’accord ? » Je suis un peu plus sérieux, j’essaye de pas dire de connerie. C’est dur, parce que c’est naturel, mais ça l’est aussi de me montrer, juste… comme je suis, comme je me sens, ça a toujours été ça avec elle et je préfère de loin ça… « Je suis un crétin… hein ? » J’ai rien d’autre à ajouter. Je me mords la lèvre et me baisse un peu, pour qu’elle arrête de fixer le sol. Mes mains sur mes genoux, j’ai l’air d’une grenouille comme ça, mais franchement, je m’en fiche. Je ne sais pas faire les yeux de chat botté, mais je pense savoir quoi dire pour me faire pardonner, ou du moins… pour qu’elle sourit un peu. Déjà le surnom Lei-Lei m’a échappé, c’était qu’une question de temps avant que ça revienne… mais je suis vraiment bête d’avoir attendu que le verre pète.

« Nous on a pas brisé la glace on a brisé les verres… on fait pas comme les autres… on est tout bizarre » Bon d'accord, rester sérieux plus de cinq minutes, j'ai du mal... je veux qu'elle sourit, qu'elle me crie dessus, ou n'importe quoi, mais qu'elle fasse quelque chose
Cha Su Han
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 07/02/2016
Avatar : Jin Young (Jr. Got7)
Situation : célibataire
Spécialité : Informatique / Robotique
Pas de stresse, y'a le coin S
Pas de stresse, y'a le coin S
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han) Sam 20 Fév - 19:03





Je ne suis pas certaine parce que mon cerveau m'a définitivement lâchée mais il me semble avoir senti la main de Su Han caresser mes cheveux pendant mon élan d'affection inexpliqué. Ce serait bien que j'évite d'avoir des hallucinations vu que la seule chose qui ne part pas en couilles en ce moment, c'est ma tête.
Quand je réalise ce que je suis en train de faire, je recommence à paniquer et m'éloigne. Je n'ose pas regarder Su Han dans les yeux, donc je m'excuse en fixant mes converses et prie pour ne pas qu'il soit trop sec dans sa réponse. Ce serait compréhensible et je ne lui en voudrais pas. Mais je ne pourrais pas garantir de ne pas me remettre à pleurer comme une débile et je finirais probablement par partir en courant et me casser la gueule dans les escaliers avant de rouler jusqu'en bas et de finir tétraplégique mais surtout morte de honte.
Mais à ma grande surprise, il est.. je suis tentée de dire adorable, mais je pense que "comme avant" convient mieux. J'ose enfin lever les yeux vers lui, et prends une grande inspiration pour ne pas me remettre à pleurer. Je dois faire sacrément pitié pour qu'il agisse comme ça. Lui qui semble me haïr depuis des mois, qu'est ce qui peut bien lui passer par la tête en étant aussi gentil avec moi d'un coup ? Et surtout quand est-ce qu'il redeviendra ce type indifférent qu'avait été mon binôme depuis notre dispute ?
Cette pensée ramène mes larmes alors que Su Han me demande justement de ne plus pleurer. Non mais sérieusement, il se passe quoi là ? Je déteste montrer mes faiblesse. Je déteste montrer quoi que ce soit que je puisse ressentir d'ailleurs. Et je fais toujours tellement d'efforts pour ne pas que ça arrive, comment je peux me mettre dans un tel état devant lui, maintenant ? J'ai envie de me mettre des claques. Mais histoire d'éviter de passer pour une schizophrène complètement à l'ouest, je décide de simplement essuyer mes larmes et mes doigts se retrouvent noirs à cause de mon maquillage. Je n'ose pas imaginer mon visage.

Il se traite lui-même de crétin, et même si habituellement j'aurais acquiescé et aurais lancé une remarque par dessus, je ne peux m'empêcher de remarquer son air sérieux. Est-ce qu'il s'inquiéterait vraiment ? Est-ce qu'il a pardonné mon manque de tact, après tout ce temps ? Est-ce que c'est à cause du verre ? Probablement pas, non. Alors parce que je me suis mise à pleurer ? Il est vrai que je n'ai jamais pleuré devant lui. En tout cas pas vraiment, parce que la fois où je m'étais foulé la cheville en essayant une nouvelle paire de talons, c'était de la douleur physique donc ça ne compte pas vraiment.
« Nous on a pas brisé la glace on a brisé les verres… on fait pas comme les autres… on est tout bizarre »
J'éclate de rire, mais pas le joli rire triste qu'on voit dans les dramas, non non. Un espèce de rire-couinement, rythmé d'un espèce de hoquet à force d'avoir pleuré. J'ai franchement honte, mais je suis tellement soulagée d'entendre une de ses blagues débiles que je décide de ne pas m'enfuir et m'exiler au Mexique pour devenir nonne. Et puis au moins, après m'avoir vue comme ça, il n'aurait probablement plus aucune pensée romantique à mon égard.

Je renifle et passe ma main sous mes yeux pour sécher mes larmes à nouveau, étalant probablement l'eye-liner qui avait coulé absolument partout sous mes yeux. De quoi postuler pour un film de Tim Burton !
« Tu as encore dix secondes pour changer d'avis et partir en courant. Passé ce délai je risque d'être accrochée à toi et de te parler H24. Tu es prévenu.» Dis-je en m'efforçant de ne pas sangloter. J'ai un peu du mal à croire que c'est réel. C'est un peu trop facile en fait. Je me met à pleurer, il me sauve, me console et me pardonne ? La question c'est surtout : Quand est-ce que mon réveil va sonner et me réveiller ?




_________________
Staring at the ceiling in the dark, same old empty feeling in the dark. Cause love comes slow and it goes so fast. ▵ ©️endlesslove.
only miss the sun when it starts to snow ▵
Oh Hee Lei
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 07/02/2016
Age : 21
Avatar : Sunny SNSD
Situation : Célibataire
Spécialité : Stylisme
Artiste un jour, autiste toujours
Artiste un jour, autiste toujours
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han) Lun 22 Fév - 3:18

Ses larmes redoublent et moi je me traite mentalement de crétin avant de l’annoncer publiquement. Bon, c’est pas la nouvelle du siècle, mais voilà, fallait que je lui dise à quel point je me sens bête de pas pouvoir anticiper les crises de larmes, surtout, à quel point je me sens bête d’être présent pour elle seulement maintenant, seulement quand ça va mal. J’aurais dû me réveiller avant, faire passer mon amitié avant, mais non, j’ai fait le con. Je me baisse et essaye de faire une petite blague qui a l’air de la faire sourire, de quoi me rendre un peu plus confiant. Je me sens mieux en l’entendant rire. Je me redresse, elle essuie le mascara qui la rend encore plus mignonne. Un vrai petit panda. Je m’appuie contre la barrière qui m’empêche de finir en miette au rez-de-chaussée, et l’observe. Je cligne plusieurs fois. Quoi ? Mais oui, mais non en fait hein… Je réalise que j’ai quand même fait le premier pas… enfin non, c’est elle, mais j’ai fini de bouder.

« Après le petit panda tu fais le koala ? C’est mignon. Non, je ne vais pas m’enfuir Lei-Lei » Tiens c’est nouveau, j’ai presque envie de regarder ce qui est arrivé à mes grelots… ils ont poussés dans la nuit ? C’est le verre qui a éclaté, c’est ça ? Y’avait quoi dedans déjà ? Je gratte ma nuque en baissant un peu la tête. J’attends que les dix secondes passent en me disant qu’avec de la chance, je ne vais pas me prendre de gifle bien que j’en mériterais. Suffisait qu’elle pleure pour que je lui cède, Su Han, t’es trop faible, et puis pourquoi hein ? Pourquoi tout ça si c’est pour la laisser passer les barrières une par une encore ! Ça n’a rien de mauvais, c’est juste que la première fois j’ai laissé la dernière barrière baissée, cette fois elle est plus costaud, on verra bien. Elle est toujours susceptible de me faire faux bond malheureusement. « T-tu veux qu’on retourne en cours ou bien… on fait quelque chose d’autre ? Je te kidnappe au pire, tu sais ? » J’ai eu l’idée de l’entraîner dans le dortoir des scientifiques, mais pour faire quoi hein ? Et puis me balader avec Hee Lei sur l’épaule pour la ramener dans une chambre de mec, bonjour la réputation pour elle, et bonjour la frayeur aussi. Je suis loin d’être Casanova et encore moins Cro-Magnon.

Il y a des gens qui passent finalement, peu, mais suffisamment pour qu’on ne passe pas inaperçu. Comme je n’ai pas envie qu’on voit son visage mouillé de larmes, J’attrape ma veste planqué autour de ma taille sous ma blouse, c’est une veste légère, mais super douce et puis, l’avantage c’est qu’elle a une capuche avec deux petites oreilles que j’ai le choix d’accrocher ou non, inutile de dire que je récupère dans la poche les deux oreilles en question pour les greffer à la capuche et que ça me donne une excuse pour la lui rabattre sur le sommet du crâne. « Et voilà, tu n’auras pas froid comme ça » Je lui fais un clin d’œil hésite à la prendre par la main. Allé Su Han, fait quelque chose quoi ! Non, surtout n’approche pas ton visage ! J’ai mes mains sur les deux pans de la capuche, près de ses joues. Je déglutis et lui souris finalement, résigné à caresser de mes pousses le dessous de ses yeux avant de lâcher le tissu. « à ton tour de me kidnapper en vrai, un tour chacun ! Tu veux aller où ? »
Cha Su Han
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 07/02/2016
Avatar : Jin Young (Jr. Got7)
Situation : célibataire
Spécialité : Informatique / Robotique
Pas de stresse, y'a le coin S
Pas de stresse, y'a le coin S
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han) Ven 26 Fév - 12:34





C'était peut être déplacé de lui poser ce genre de colle. Soit tu restes maintenant et pour toujours, soit tu te casse tout de suite... Mais je n'arrivais pas à réfléchir et être raisonnable. Je l'avais très mal vécu qu'il s'en aille. Il avait une bonne raison, mais ça avait toujours été évident pour moi que si il y avait bien une personne qui ne m'abandonnerait pas, c'était Su Han. C'était vachement égoïste et même égocentrique en fait, je m'en rendais compte. Je l'avais pris comme acquis, m'étais reposée sur lui, et c'est qui avait rendu la chute aussi douloureuse. Au final ce n'était pas à lui que j'en voulais, même si j'avais essayé de m'en persuader. C'est plus facile de vivre sans quelqu'un quand on le déteste. Mais je m'étais rendue compte que la personne qui me donnait des envies de meurtre dans l'histoire, c'était moi-même. Parce que, sans m'en rendre compte, j'avais profité de la gentillesse de Su Han, de ses sentiments même, pour apaiser mes douleurs et mes doutes. Et au final j'en était devenue dépendante de lui. C'était très dur à accepter ça. Moi qui me battait tellement pour être forte et autonome, pour n'avoir besoin de rien ni personne, je me retrouvais comme tout le monde.
Su Han aurait dû fuir, ça aurait été plus facile pour lui. Parce que maintenant que j'avais réalisé à quel point j'avais besoin de lui, je n'étais pas sûre de pouvoir changer ça. Et il allait probablement finir par en souffrir. Mais il n'avait pas changé pendant ces quelques mois loin de moi. Il me promit donc de ne pas s'enfuir et j'eu même droit à mon petit surnom.
Je ne répondis pas, me contentant d'essuyer un peu mon maquillage dégoulinant.
« T-tu veux qu’on retourne en cours ou bien… on fait quelque chose d’autre ? Je te kidnappe au pire, tu sais ? » Franchement, j'avais envie de partir loin, très loin. De prendre ma voiture et de rouler jusqu'à la mer, histoire d'oublier ces moments difficiles qu'on avait vécu. Mais on se serait fait cramer direct et je pense qu'aucun des deux n'était du genre à faire des trucs interdits. Du moins des trucs très graves comme se barrer sans prévenir personne. Je commençais à me calmer, me détendre et reprendre confiance. C'était comme si il ne s'était jamais rien passé entre nous en fait. Mais un petit groupe de gens passa devant nous et la panique revint s'installer en moi. Ce n'était plus par rapport à cette foutue verrerie ou par rapport à Su Han, c'était surtout parce que j'avais l'air complètement débile et ridicule avec mon maquillage de panda et mes yeux tout rouges. Et être bien habillée, coiffée, maquillée et propre, c'était une des choses les plus importantes pour moi. J'entendais déjà les rumeurs courir sur la fameuse Lei Lei qui pleure devant un scientifique. La confession, le rejet, la harcèlement, on allait s'en prendre plein la figure. Mais avant que j'aie le temps de trop m'en inquiéter, Su Han le chevalier m'enfila sa veste sur les épaules, et m'annonça que comme ça, je n'aurais plus froid. Il ne tarda pas avant de monter la capuche sur ma tête, cachant mon visage, et d'évidemment ajouter les petites oreilles pour lesquelles j'avais l'habitude de le harceler. Il ne les portait jamais mais elles étaient tellement adorables... Je frémis un peu au contact de sa peau sur mon visage, alors qu'il essuya mon maquillage du bout des doigts. J'étais tellement gênée que je préférai regarder par terre que dans ses yeux.
Quand j'entendis arriver d'autres personnes au bout du couloirs, je pris la main de Su Han et l'entraina à l'extérieur de l'établissement. Bon d'accord, je n'aurais jamais osé faire ça en temps normal, mais après tout, il l'avait bien fait lui, non ?
« Bon vu que je te kidnappe, je propose d'aller nous poser près du lac. Au moins comme ça on croisera personne susceptible d'aller balancer que je me suis transformée en panda à cause de deux béchers cassés. »
Je n'avais pas pleuré à cause des béchers, évidemment, mais c'était beaucoup plus facile d'admettre avoir pleuré pour ça, que parce que Su Han m'avait manqué.
Sans le regarder et surtout sans lâcher sa main, je filai dans la cour, et quelques secondes plus tard, nous étions sous un arbre, au bord du lac, cachés par plusieurs buissons, donc plus ou moins à l'abris. Je lâchai sa main et m'assis dans l'herbe. C'était un peu étrange comme situation mais bon, vu tout ce qui venait de se passer, j'allais probablement pas tarder à me réveiller.
« Tu vas avoir froid sans ta veste, reprends-la. » Dis-je en enlevant la capuche, puis la veste. J'allais avoir froid aussi mais au pire je me collerais à lui.
Mon regard se perdit dans le vide et je mordis l'intérieur de ma joue, tic que j'avais quand j'étais inquiète et qui me donnait l'air complètement trisomique.
« Dis.. tu m'en veux encore, nan ? »



_________________
Staring at the ceiling in the dark, same old empty feeling in the dark. Cause love comes slow and it goes so fast. ▵ ©️endlesslove.
only miss the sun when it starts to snow ▵
Oh Hee Lei
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 07/02/2016
Age : 21
Avatar : Sunny SNSD
Situation : Célibataire
Spécialité : Stylisme
Artiste un jour, autiste toujours
Artiste un jour, autiste toujours
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han) Mer 2 Mar - 18:04

Elle est déjà un peu mieux, elle a arrêté de pleurer et moi je suis soulagé ! Même si j’ai toujours l’air d’un tebé à la regarder comme ça dans l’espoir qu’elle dise quelque chose, mais c’est pas comme si elle n’était pas habituée. Je masse ma nuque, lui demande ce qu’on fait, mais y’a des gens qui viennent tout gâcher. Bon, d’accord, je râle alors que c’est nous qui somment au milieu du couloir. Enfin, j’ai quand même trouvé une solution rapide pour qu’elle ne se tape pas l’affiche, même si en panda elle est mignonne aussi je préfère de loin son joli sourire. Je me fais rapidement entrainer vers le lac, j’ai manqué de me rétamer sur elle tant je ne m’y attendais pas. Mais pas grave, enfin, si, ajoutons au palmarès de Cha Su Han, en plus d’être un abruti d’égoïste qui n’a pas su réagir comme un homme, j’aurais droit à l’étiquette du pervers, le cliché quoi !

On se retrouve au bord du lac avec ce temps, il fait froid, mais j’ai ma blouse et elle aussi. Elle veut me rendre ma veste, que je lui remets sur les épaules « non mais dis donc, c’est qui qui a les joues toutes mouillées ? De nous deux c’est toi qui risque le plus d’attraper un coup de froid » Enfin, ça c’est moins sûr, mais on va éviter de le dire hein, je suis un homme fragile, un gros, gros fragile, mais pareil, je ne lui apprendrais pas si je le lui disais c’est juste qu’on va éviter de… ah bah non. La question qu’elle pose… han, je voudrais ne pas y répondre, mais c’est peut être mieux de mettre tout au clair ? Après un petit silence j’ouvre la bouche. Je parle avec les mains, mais tant pis. « Je m’en veux pour ça, parce que je n’aurais pas dû réagir comme ça… c’est pas digne d’un gars » je fais une petite pause. Je ne la regarde même pas, je préfère de loin voir les canards plonger tête la première dans le lac. « Je… en fait je ne sais pas trop, mais bon, ça n’arrivera plus » non, je me le suis promis, je ne fuis pas et on m’aide beaucoup à tenir cette promesse, même si… ce n’est pas souvent volontaire. Peu importe.

« On devrait ne plus en parler sinon l’un de nous va finir par mourir de honte plutôt que de froid et je te fais le pari que ce sera moi » Elle a rien à se reprocher, elle m’a pas fait espérer c’est juste moi le gros boulet qui s’est fait des films, alors voilà. « S’il faisait pas si froid, pour de vrai j’aurais… oh attend, les sportifs font de la compet’ sur le lac non ? ça te dirait une balade ? Bon faudra faire une pause de temps en temps parce que j’ai clairement pas leurs bras, mais on peut tenter ? »
Cha Su Han
avatar
Messages : 69
Date d'inscription : 07/02/2016
Avatar : Jin Young (Jr. Got7)
Situation : célibataire
Spécialité : Informatique / Robotique
Pas de stresse, y'a le coin S
Pas de stresse, y'a le coin S
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han)

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Only miss the sun when it starts to snow (ft Su Han)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YAMANG Institute ::  :: Premier étage :: Laboratoires-