AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey! On a trop d'artistes pour le moment, donc le groupe est fermé. Pense à rejoindre les Intellectuels, les Sportifs ou les Scientifiques. Merci - Baek Eun

Partagez| .

(mission 1) let's burn this kitchen. ft jinwuk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: (mission 1) let's burn this kitchen. ft jinwuk Lun 1 Fév - 22:07

LET'S BURN THIS KITCHEN
FT. JINWUK LE BADBOY

 
Pourquoi tant de haine ?  Aish, c’est si épuisant d’étudier aussi durement ! Je n’ai pas cessé d’écrire depuis ce matin, ayant mes parents sur mon dos qui surveillent mon niveau, il faut bien que je fasse plus d’efforts. Tandis que j’étudie seul dans ma chambre, je ne peux m’empêcher de penser à cette nouvelle année qui m’attend. Vais-je galérer durant toute une année encore ? À faire des efforts tandis que certains ne se contentent que de prendre quelques notes. Bon sang, je me demande bien comment ils font pour retenir tout cela sans faire trop d’effort ! De plus, avec les professeurs particuliers qu’on engagé mes parents, mes vacances n’ont pas été de tout repos. Parfois, j’ai l’impression que mes efforts sont en vain, que je n’arriverais jamais à garder le même niveau que mes camarades. J’ai tellement envie de crier de frustration. Mais avant que je n’en ai l’occasion, un son me parvient jusqu’aux oreilles. Il s’agit de mon ventre qui gargouille. Étant tellement concentré sur mes cours, je n’avais même pas remarqué que j’étais en train de crever de faim. Je réajuste mes lunettes et m’étire avant de rassembler mes affaires, un petit sourire aux lèvres. C’est l’heure de manger ! Cette pause ne peut me faire que du bien.

Je quitte donc ma chambre pour aller en direction de la cafétéria. Je jette un timide coup d’œil avant de passer les portes, il n’y a personne. Ce qui est plutôt normal en fin de compte étant donné que les cuisiniers ne sont pas là. Je soupire avant de me donner une tape sur le front. J’avais complètement zappé ce détail ! Comment je vais faire maintenant ? Je ne sais même pas cuisiner. Entendant un nouveau gargouillis provenant de mon ventre, je décide d’aller dans les cuisines, décidé à me faire à manger. Après tout, ça ne doit pas être bien compliqué. Même pour un fils de riche qui n’a jamais eu à cuisiner quoique ce soit. J’ouvre le frigo et les placards et prends plusieurs aliments choisis au hasard. Je rassemble mon bordel constitué de légumes, œufs, morceaux de viandes, fruits et biscuits. Mh, quel menu douteux pourrais-je bien préparer avec ça ? Je décide d’y aller au freestyle. Tel un vrai cuisinier, je me rince les mains avant de sortir un couteau qui me sera sûrement utile. Je prends également une casserole que je mets de côté. Ne sachant pas trop quoi faire, je commence déjà à allumer le gaz, seulement je ne dois pas être très doué au vu de la grande flamme qui est soudainement apparue, me faisant reculer tout en criant un petit cri de surprise. Je me reprends et viens diminuer le gaz, faisant ainsi rétrécir la flamme. C’est déjà mieux et moins flippant comme ça. Je fais une moue tout en réfléchissant avant de prendre un œuf. Je n’ai qu’à faire une omelette, ça doit être facile ça. Et puis j’ai déjà vu les cuisiniers faire ça, ça n’a pas l’air compliqué. Je prends alors l’œuf et le cogne contre le plan de travail. Sauf que… Il reste intact. Je n’y ai sûrement pas mis assez de force. Je réessaie donc avec plus de force cette fois-ci. Et bien sûr, il finit par éclater entre mes mains. « Aish jinjja ! » m’énervais-je tandis que j’attrape un torchon pour m’essuyer les mains. « Foutu œuf ! »

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
 
HOUSE OF CARDS
 
Even if you say it’s a useless dream, just stay a little more like this Like there’s no tomorrow Like there’s no next time © signature by anaëlle.
Lim Ha Neul
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 30/01/2016
Avatar : park jimin.
Situation : libre comme l'air
Spécialité : langues
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (mission 1) let's burn this kitchen. ft jinwuk Dim 7 Fév - 0:43

LET'S BURN THIS KITCHEN
FT. Ha Neul le punching ball

 
J’ai mal, j’ai mal putain !    Je ne sens plus mes bras ni mes jambes, je ne vous parle même pas de toutes les autres parties de mon corps qui en ce moment même hurlent de douleur, j’aurais dû rester au lit ce matin au lieu d’aller m’entraîner toute la journée… J’avais oublié à quel point les entraînements pouvaient être épuisants certes, j’avais continué à m’entraîner pendant les vacances, mais jamais aussi longtemps, pour dire toute la vérité, j’avais fait mon flemmard pendant tout le long des vacances ne sortant que pour aller à la piscine la plus proche, en général, je nageais pendant quelques heures, mais je ne sais pas ce qu’il m’a pris aujourd’hui. J’étais frustré, oui, j’étais frustré et énervé alors mon corps en a subit les conséquences, pourquoi ? J’étais frustré, oui, j’étais frustré et énervé alors mon corps en a subit les conséquences, pourquoi ? J’ai dû passer une sale nuit et voir sa tête des le matin ça m’a mit en rogne, qu’est ce qu’il foutait là l’intello ! Il ne pouvait pas me laisser finir mes vacances tranquilles ! Non ce con avait lui aussi décidé de revenir plus tôt… Je le déteste, je le hais et je ne sais pas pourquoi, mais le frapper me fait un putain de bien ! Aish ! Je suis si compliqué, vraiment incompréhensible ! Comment quelqu’un peut détester une personne, mais pourtant être impatient de le revoir et comme un con s’auto-énerver en revoyant sa tête qui a hanté ses longues et interminables journées de vacances !

C'est pas possible ! C’est pas normal rhaaa… En plus, je crève la dalle. J’ai faaaaaim ! Je n’ai pas envie de lever mes jolies fesses de mon lit, non, je suis bien là… Aller Jin Wuk va dodo, tu mangeras demain matin, dors ! Non ? Non ? Ok ,j’ai compris, c’est avec une grande difficulté que je me redresse, je jette un coup d’œil autour de moi avant d’hausser les épaules, bon petit estomac, tu vas attendre cinq petites minutes. Je pue la mort et franchement manger avec une odeur pareille c’est pas chouette ! Je me dirige alors vers la salle de bains et me lave en vitesse pour retirer toutes traces de sueurs sur mon corps de rêve. Une fois sorti de la douche, je m’occupe de sécher mes cheveux enfilant un jogging et un simple t-shirt blanc… Mauvaise idée l’eau se met alors à couler doucement à travers celui-ci pour dévoiler discrètement mes abdos, je soupire, pas grave au pire ça fera plaisir au gens. Je sèche un peu mes cheveux avant de me décider à les laisser ainsi la flemme, je sors de ma chambre essayant de sécher un peu plus mes cheveux sur la route. Une fois devant la cafétéria, je pousse doucement la porte, tient-il n’y a personne ? Je jette un coup d’œil à l’horloge remarquant qu’il se fait tard, c’est surement la raison de ce silence de mort. Je souris légèrement et continue ma route vers la cuisine, de petits bruits attirent mon attention et je pousse doucement la porte de façon à observer ce qui se passe à l’intérieur…

Ha Neul ? Ha Neul qui cuisine ? Ah ben non fausse alerte… Ha Neul qui a failli cramer la cuisine, je m’apprête à rentrer à l’intérieur pour venir baisser le feu mais il fut plus rapide que moi. Je reste alors silencieux l’observant faire, ce gamin ne semble pas savoir faire la cuisine…pff désespérant il vient de faire exploser l’œuf dans sa main. C’est la goutte de trop je pousse la porte et rentre dans la cuisine lançant un regard faussement surpris au garçon, je ne dis rien et me dirige vers les armoires cherchant de quoi me faire à manger, je soupire avant de reporter mon attention sur Ha Neul et sur le plan de travail… Des œufs ? Des légumes ? Parfait ! Il semble y en avoir assez pour faire une
sacrée omelette. Je m’approche de lui et observe son travail en soupirant « T’est vraiment un bon à rien toi ! Même pas capable de faire une omelette… » J’attrape alors un œuf et le cogne doucement contre le plan de travail avant de déverser son contenu dans la poêle, je fais de même avec trois autres œufs avant de tourner ma tête vers Ha Neul « Tiens rends-toi utile coupe des oignons et des poivrons… Tu sais au moins faire ça non ? » Lui demandais je alors que mes yeux prirent un malin plaisir à détailler son corps, il a changé en l’espace de quelques mois…Encore plus sexy, je mordille doucement ma lèvre et tente de supprimer toutes pensées malsaines de mon esprit, après tout il est tellement faible que je pourrais le violer qu’il n’aurait même pas le cran d’ouvrir sa bouche. Je souris amusé face à cette pensée et passe ma main dans mes cheveux trempée quelques gouttelettes coulant le long de mon cou se frayant un chemin vers mon torse maigrement caché par un t-shirt trop collant.



 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


Dernière édition par Go Jin Wuk le Mer 2 Mar - 16:22, édité 1 fois
Go Jin Wuk
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 18/01/2016
Avatar : Min Yoon Gi (Suga)
Situation : Je m'aime moi, moi et moi ... Ainsi que mon reflet dans le miroir de la salle de bain !
Spécialité : Natation
Tu veux du sport ? Offre ton corps
Tu veux du sport ? Offre ton corps
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (mission 1) let's burn this kitchen. ft jinwuk Dim 7 Fév - 15:49

LET'S BURN THIS KITCHEN
FT. JINWUK LE BADBOY

 
Pourquoi tant de haine ?  Qui aurait cru que réaliser une simple omelette pouvait s’avérer être un véritable défi ? Un défi que je compte bien remporter, mais c’est sans compter sur ma légendaire chance. Après avoir manqué de foutre le feu dans la cuisine, je me suis ensuite lamentablement planté en voulant casser les œufs. Cela n’en a peut-être pas l’air, mais cela requiert une vraie technique. Il faut savoir jauger sa force ; un coup trop délicat et l’œuf ne se cassera pas, un coup trop fort et l’œuf éclatera. Résultat, je sens cette désagréable texture visqueuse entre mes mains. Je me nettoie du mieux que je peux avec un torchon se trouvant non loin tout en m’énervant. Je perds patience, je m’exaspère. Comment vais-je faire si je n’arrive pas à faire cuire une malheureuse omelette ? Pauvre petit gosse de riche qui n’a jamais eu besoin de faire quoique ce soit. Il faut dire que la cuisine d’ahjumma est vraiment délicieuse, alors pourquoi vouloir apprendre à cuisiner ? Mh, j’aurais peut-être dû y penser plusieurs fois avant de me laisser materner ainsi. En attendant, je meurs de faim. Mon ventre cri famine. Ô pauvre de moi, vais-je mourir de faim ici jusqu’à ce que les cuisiniers soient de retour et découvre mon misérable cadavre amaigri ? Aish, n’étant pas très doué, il ne me reste plus qu’à prier. Que quelqu’un me vienne en aide, juseyo.

C’est à cet instant que les portes s’ouvrent comme par magie, laissant apparaître une personne, sûrement mon sauveur ? Mes prières ont-elles été exhaussées ? Mes yeux se posent sur le nouvel arrivant et je réalise finalement que non, il ne s’agit pas de mon sauveur. Non, mes prières n’ont pas été écoutées. Il s’agit une fois de plus d’un coup de malchance. Allez savoir pourquoi le destin s’acharne sur moi, à toujours me faire de sales coups. Il s’agit de cet enfoiré de Jinwuk. Ce sportif que je ne supporte pas avec ses manières de délinquant et sa putain de confiance en soi inébranlable. Cet imbécile qui s’amuse à me frapper, à me malmener. Cet idiot qui a toujours un foutu sourire fier, voire même provocateur, qui ne le rend que plus irrésistible. AISH POURQUOI LUI ? Que fait-il ici ?! Est-ce une blague ? Le garçon aux cheveux verts semble plus ou moins surpris de me voir ici, du moins, il fait mine de l’être. Son faux air surpris ne trompe personne. Depuis combien de temps est-il ici ? Bordel m’a-t-il vu faire l’idiot ? Aish, c’est si embarrassant… Comme à chaque fois où il est dans les parages, je baisse la tête et évite de le regarder. Jinwuk c’est le genre de personne qui n’hésiterait pas à écraser quelqu’un et ce, avec une très grande facilité. C’est le genre de personne que je ne peux pas affronter, du moins pas le Haneul de l’institut. Cet Haneul là, il ferme sa gueule et encaisse les coups, c’est tout. Continuant de garder la tête baissée, je fixe le plan de travail, ignorant Jinwuk qui semble se diriger vers les placards. Je me mordille nerveusement la lèvre, espérant qu’il prenne simplement quelque chose et qu’il s’en aille. Ou au moins, qu’il me fiche la paix. Allez, ne dis rien Haneul, garde la tête baissée et respire doucement. Fais-toi oublier, il ne te remarquera pas. Enfin, j’ai sûrement parlé trop vite. Je sursaute en entendant le son de sa voix, sa voix si grave, si rauque. Je relève alors la tête et remarque qu’il s’est approché de moi. Mon dieu, que faire ? Il me fait savoir que je suis un bon à rien. Je te remercie Jinwuk, mais ça je le savais déjà, je n’ai pas besoin que tu me le dises. Ces mots ne me font pas grand-chose. Sûrement me suis-je habitué à ces gentilles remarques. Je ne réponds rien, me contentant de baisser les yeux tout en me triturant nerveusement les doigts. Il commence alors à casser les œufs et à les mettre dans une poêle. Oui, une poêle et non une casserole comme je m’apprêtais à le faire. Et puis d’ailleurs, c’est quoi la différence entre une poêle et une casserole ? Avant que je ne puisse méditer plus à ce sujet, le sportif se tourne vers moi et me demande si je sais couper les légumes. Mon regard se pose sur ses fines lèvres qu’il se mordille doucement, ce qui ne le rend que plus attirant. Il se met ensuite à sourire et il faut bien avouer que ce con est vraiment beau quand il sourit. Shit, je dois éviter de le regarder. Je baisse alors les yeux, suivant du regard les quelques gouttes qui glissent le long de son cou pour disparaître sous ses vêtements. Et là, malheur ! Je me rends compte que son tee-shirt est légèrement trempé, dévoilant quelques traits son corps par la transparence du tissus. La bouche légèrement entrouverte, j’affiche un air choqué. Mais quelle idée de mettre un tee-shirt blanc ! Dire que ce corps que j’imagine parfois au dessus du mien, se trouve là, à quelques mètres de moi. Je déglutis, tentant de me remettre de mon choc. Je hoche alors la tête. « O-oui… Je peux faire ça. » dis-je doucement tout en me tournant, ne voulant plus faire face à cet appel à la luxure. Bon sang, ressaisis-toi Haneul, ça ne fait que quelques jours que tu es ici à devoir jouer les élèves modèles que tu réagis déjà comme si tu étais en manque ! Je m’éloigne alors un peu de lui et prends un oignon que je me mets à éplucher. Je grimace, ce truc me pique les yeux ! Je cligne plusieurs fois des paupières, comme si j’étais sur le point de pleurer et vient prendre un couteau. Mh… Comment faire ? Je fais une moue tout en réfléchissant. Je commence alors par le couper en deux. Puis, je coupe à nouveau chaque moitié en deux. Et finalement, je me mets à couper les morceaux de manière plutôt hasardeuse. Un peu à l’aveugle parce que bon sang, j’ai tellement envie de pleurer.

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
 
HOUSE OF CARDS
 
Even if you say it’s a useless dream, just stay a little more like this Like there’s no tomorrow Like there’s no next time © signature by anaëlle.
Lim Ha Neul
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 30/01/2016
Avatar : park jimin.
Situation : libre comme l'air
Spécialité : langues
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (mission 1) let's burn this kitchen. ft jinwuk Mar 9 Fév - 17:25

LET'S BURN THIS KITCHEN
FT. Ha Neul le punching ball

 
J’ai mal, j’ai mal putain !    oui je me plains et alors ça dérange quelqu'un?! C’est dingue ce gosse est véritablement un bon à rien même pas foutu de faire la cuisine sans déclencher une catastrophe, que se soit le fait qu’il ait failli faire cramer la cuisine ou tout simplement qu’il ait complètement défoncé un œuf. C’est pas sorcier de casser un œuf même un gamin de six ans pourrait le faire ! Enfin passons lorsque je suis rentré dans la cuisine Ha Neul avait dans un premier temps paru heureux mais ça c’était avant qu’il ne découvre le visage de son chevalier ! Eh oui ce con me déteste, pas de problème s’est réciproque de toute manière, enfin passons après que celui-ci se soit rendu compte de mon identité il a systématiquement baissé la tête évitant de croiser de nouveau mon regard. Le petit Ha Neul serait-il embarrassé à l’idée que je puisse l’avoir vu faire l’idiot … Une fois de plus ! Un sourire amusé s’est alors directement dessiné sur mes lèvres face à sa réaction j’aimais avoir ce contrôle sur lui, j’aimais qu’il s’embarrasse, qu’il fuit mon regard et qu’il tente à tout prix de se faire le plus petit possible, j’adorais savoir qu’il avait peur de moi. Je suis certainement ce genre de maniaque qui humm...

Vous savez celui qui adore avoir le contrôle sur son entourage, Nan pas un fou ! Je ne suis pas un monstre j’aime simplement malmener mes pauvres petits camarades pour assouvir mon envie de contrôle et de pouvoir puis dans la même optique pouvoir réaffirmer mon autorité sur YAMANG. Sur ce retournons à nos moutons alors que je venais de casser les œufs pour en faire une omelette c’est logique après tout on ne peut pas casser des œufs sans en faire une omelette à part dans les gâteaux ! Mais dans tous les cas l’œuf il est éclaté donc OMELLETE quand même ! Aish, j’ai compris je ferme ma gueule je m’enfonce encore plus… Enfin bref ! Tout en surveillant les œufs (histoire de ne pas les faire cramer comme la dernière fois) je garde un œil sur Ha Neul qui commence à couper des oignons, pfff vraiment un incapable le voilà sur le point de pleurer, sur le coup j’ai deux solutions qui s’offrent à moi sois je le laisse souffrir en me foutant de sa gueule OU alors je lui offre l’accès à ma solution-miracle pour éviter de pleurer comme une femmelette. Bon c’est parce que je suis gentil que je fais ça puis de toute manière je me foutrais de sa gueule quand même, je prends alors soin de baisser le feu et me dirige vers le frigo, j’ouvre celui-ci pour
en sortir une bouteille d’eau. Pourquoi une bouteille ? Vous verrez bien, je reprends sagement ma place au côté d’Ha Neul et attrape sa main lui enlevant le couteau des mains, je l’observe un instant encore indécis avant de faire remonter ma main sur son poignet et tire violemment sur celui-ci l’attirant contre moi.

Le voilà collé contre mon torse et je lui offre un petit sourire avant de lui ordonner « ouvre la bouche trésors » bon il est beaucoup trop long et le connaissant il va me demander pourquoi et ça va me prendre une éternité. Je lâche alors son poignet et attrape son menton entre mes doigts je reste ainsi quelques secondes avant de remonter une fois de plus mes doigts et appuyer contre sa mâchoire l’obligeant ainsi à ouvrir la bouche. De mon autre main j’ouvre le bouchon de la bouteille d’eau et l’amène à sa bouche y déversant de l’eau faisant tout de même attention à ne pas le faire s’étouffer. « Maintenant garde cette eau dans ta bouche et ferme là au passage…ça te fera moins pleurer en coupant les oignons » Je le lâche alors et repose la bouteille sur le plan de travail pour ensuite reporter mon attention sur les œufs, je mordille furieusement ma lèvre et murmure « Puis… Arrête de me mater tu vas te déconcentrer et te couper, maladroit comme tu es. »

Hep hep ! Je vous arrête tout de suite je ne suis pas gentil, je ne suis pas adorable et non je ne m’inquiète pas pour lui ! C’est juste que je vais devoir le soigner si cet idiot se coupe et que comme chaque fois ça va mal finir puis je suis sur que son sang va tacher mon beau t-shirt. Yaaah ! Ce n'est pas une excuse puis mon t-shirt il n'est pas moche, ni simpliste, j’y tiens beaucoup. Bon … OK c’est encore une excuse bidon mais je vous le dis encore et encore, JE NE SUIS PAS GENTIL ! « La prochaine fois évite la cuisine, t’es un danger public tu vas finir par cramer l’institut avec tes conneries ! Ah et aussi… Ne te font pas des idées c’est pas parce que je t’aide à te nourrir que je suis ton pote. Moi aussi je crève la dalle donc  autant préparer un bon repas, je suis sur que t’aurais fait un truc bien dégueulasse. » Je lève de nouveau mes yeux vers lui et rigole légèrement me rappelant qu’il ne peut pas vraiment me répondre avec cette eau dans sa bouche, il est chou comme ça, il me ferait presque penser à un hamster, c’est mignon les hamsters mais mon Dieu qu’est-ce que c’est chiant ! « Surtout me répond pas contente toi de couper ces oignons et après seulement tu pourras ouvrir ta gueule » la gentillesse incarné mes amis ! Je vous l’avais dit je ne suis pas gentil, je ne suis pas mignon et par-dessus tout je ne suis pas un ange ! Je m’appelle Go Jin Wuk par Lim Ha Neul ! Ha Neul est un ange il est gentil et adorable d’après ce que j’ai pu observer, Ha Neul est tout mon contraire il a des potes même s’ils semblent être très rares, il aide son entourage sans rien demander de plus mais moi … Je… Je suis un connard, un badboy, je suis le mec qu’il faut absolument éviter au risque de finir la tete encastrer dans un mur ou dans les chiottes et sincèrement Ha Neul en a déjà fait l’expérience et je suis sûr et certains qu’il aimerait bien ne jamais m’avoir connu. Je suis jaloux, jaloux de ce petit intello qu’est Ha Neul.



 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


Dernière édition par Go Jin Wuk le Mer 2 Mar - 16:28, édité 2 fois
Go Jin Wuk
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 18/01/2016
Avatar : Min Yoon Gi (Suga)
Situation : Je m'aime moi, moi et moi ... Ainsi que mon reflet dans le miroir de la salle de bain !
Spécialité : Natation
Tu veux du sport ? Offre ton corps
Tu veux du sport ? Offre ton corps
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (mission 1) let's burn this kitchen. ft jinwuk Lun 15 Fév - 22:53

LET'S BURN THIS KITCHEN
FT. JINWUK LE BADBOY

 
Pourquoi tant de haine ?  Je vous le dis, c’est certain, dans ma vie antérieure j’ai vraiment dû fiche en rogne dieu. Depuis, il m’en veut tellement qu’il continue de me le faire payer même si dans cette vie je ne suis qu’un pauvre étudiant parmi tant d’autres. Parfois, je me demande ce que j’étais dans mon ancienne vie, peut-être bien que j’étais quelqu’un d’important et de puissant, tellement puissant que j’aurais pu lui régler son compte à cet idiot de Jinwuk ! Ah, ce serait tellement bien ça. Ou alors, peut-être que j’étais simplement un petit chaton ? Mes amis proches me disent parfois que je suis aussi collant qu’un chat qui cherche des câlins. Enfin bref, je n’ai pas vraiment le temps me méditer là-dessus avec cet idiot qui vient de débarquer dans la cuisine. Pourquoi est-il entré ? Même s’il m’a vu faire le boulet, ne pouvait-il pas faire comme s’il ne s’était rien passé et faire demi-tour ? Non, bien sûr que non, monsieur se sent obliger d’entrer pour me foutre encore plus la honte ! Si le ridicule pouvait tuer, je serais sûrement mort une vingtaine de fois déjà. Même un œuf ose me tenir tête. C’est fou, personne, ne me respecte ! Contrairement à Jinwuk qui semble s’amuser, cette situation ne me fait vraiment pas rire. Il n’y a rien de drôle à ce que votre crush vous surprenne en train de vous disputer avec un œuf. En particulier lorsque ce crush est également cette brute qui s’amuse à faire de votre vie un enfer. Ce n’est pas facile tous les jours de devoir faire attention où mettre les pieds, d’éviter les endroits où les racailles traînent souvent pour au final, se retrouver la tête dans les chiottes ou en train de se faire tabasser dans un coin. Ce n’est pas non plus évident de devoir cacher tout cela à ses parents, de leur faire croire que tout va bien alors que tout va mal. Cependant, quelque chose me plait chez Jinwuk. Il n’a pas d’attente vis-à-vis de moi. Il me maltraite simplement sans s’attendre à quoique ce soit de ma part. Cela peut paraître anodin et pourtant, c’est rassurant. Cela me fait oublier la pression qui repose sur mes épaules. Je suis alors bien loin des attentes de mes parents qui pensent que je suis un élève très brillant. Je n’ai pas besoin de jouer un rôle, de me faire passer pour ce que je ne suis pas.

En attendant, cette vraie bombe aux cheveux verts est là à me donner des ordres. Que j’aille couper les légumes, au moins là je serais utile. Bien voyons, j’ai même pas demandé ton aide d’ailleurs ! Enfin bon, je m’exécute quand même. Puis, il faut bien que je fasse quelque chose car sinon je n’arriverais pas à détacher mon regard de mon aîné à l’aura si virile, si dominante. J’ai un faible pour les mauvais garçons, encore plus lorsqu’ils sont sûrs d’eux comme Jinwuk. Ah, si seulement, on ne fréquentait pas le même établissement. Si seulement, on s’était rencontré dans une autre situation. Je l’aurais sûrement dragué et j’aurais joué de mes charmes pour passer la nuit avec lui. Je lui aurais montré que je n’ai rien à voir avec ce loser que je prétends être. C’est si frustrant. D’autant plus que je ne vais pas pouvoir m’amuser pendant un long moment. C’est fini les relations d’une nuit, les boîtes de nuit, les boissons alcoolisées. J’ai l’impression de devenir moine. Un moine qui doit résister à la tentation, au fruit défendu qu’est Jinwuk. Allez, Haneul, calme-toi. Concentre toi sur tes légumes et ne fait pas attention à cet idiot qui a tout de l’homme idéal pour toi. Ne pense surtout pas aux rêves cochons que tu fais sur lui la nuit.

Je souffle donc et porte toute mon attention sur les oignons, uniquement les oignons. Ces foutus légumes qui me mettent les larmes aux yeux. Je sens soudainement la main du sportif attraper la mienne pour me retirer le couteau des mains. Je le regarde ne comprenant pas ce qui lui prend, je remarque alors qu’il m’observe également. Mon cœur s’emballe, pourquoi me fixe-t-il tout en prenant ma main ? Sans prévenir, il finit par glisser jusqu’à mon poignet et me tire violemment vers lui. Je me retrouve alors collé contre lui, contre son torse qui a l’air si confortable. Oh mon dieu, suis-je en train de rêver ? Encore ? Il est encore plus beau de près. Je sens le rouge me monter aux joues. Il se met alors à sourire et à ce moment précis, je suis sur le point de faire une crise cardiaque. Mon dieu, embrasse-moi maintenant. Je prends sûrement mes désirs pour des réalités car une fois de plus, je reçois un nouvel ordre. Je le regarde, surpris. Ouvrir la bouche ? Pour quoi faire ? Il ne me laisse pas le temps de lui demander quoique ce soit et vient saisir mon menton avant de m’obliger à ouvrir la bouche. Je l’observe ramener une bouteille d’eau près de ma bouche avant d’en déverser une certaine quantité. J’obéis docilement et ferme donc la bouche sans avaler l’eau. Je rêve où il vient de m’aider ? Pourquoi se préoccupe-t-il de cela ? Je reste encore un peu abasourdi avant de me remettre au boulot. La lame tranche alors l’oignon et là, miracle, mes yeux ne me piquent plus autant. C’est beaucoup plus supportable et je n’ai pas l’impression que je vais pleurer. Si mes joues n’étaient pas gonflées à cause de toute cette eau, je serais sûrement en train rigoler comme un gamin qui vient de découvrir un tour de magie. J’oublie alors que Jinwuk est dans la cuisine et je continue de couper joyeusement les oignons. Seulement, il finit par reprendre la parole et ses mots me font violemment rougir. Il l’a remarqué ? J’ai pourtant cru être discret lorsque j’étais en train de le mater ! Je m’apprête à nier mais me rappelant que je ne peux pas ouvrir la bouche, je ne dis rien. Il continue alors, me disant de ne pas me faire d’illusions. Lui et moi ne sommes pas potes. Je le regarde sans rien dire. Ce qu’il dit est vrai et pourtant… Ca fait mal de se dire qu’il sera toujours mon bourreau et que je ne serais toujours rien d’autre que sa cible. Il reporte alors son attention sur moi et se met à rire. Je ne comprends pas pourquoi, jusqu’à ce que je réalise qu’il rigole de moi. Son rire résonne dans ma tête, c’est sûrement la première fois que je l’entends rire ainsi, sans qu’il ne s’agisse d’un rire sadique ou moqueur. J’aime son rire, j’aimerais l’entendre plus souvent.
À nouveau, il me donne des ordres. C’est fou, mais il ne sait faire que ça, donner des ordres ! Je fronce légèrement les sourcils et finit donc de couper les oignons. Bon ça devrait suffire, il vaudrait mieux ne pas en mettre trop non plus ou cela risque d’avoir un goût très bizarre. J’avale alors l’eau qui se trouve dans ma bouche et libère ainsi mes joues. Je soupire d’aise avant de me masser les joues, comme si elles n’étaient pas assez rondes comme ça. « Mh… Merci pour l’astuce. » murmurais-je tout de même malgré ses mots froids et durs. Je prends ensuite un poivron rouge et commence à le couper en morceaux. Ayant maintenant – un peu – la technique, je vais un peu plus vite et coupe donc plusieurs poivrons. Un rouge, un vert et un jaune, comme ça y en aura pour tous les goûts. Je regarde l’assiette où sont disposés tous les morceaux, légèrement foireux, et une lueur de fierté brille dans mon regard. C’est franchement pas mal pour un débutant ! Je m’approche doucement de Jinwuk, lui montrant l’assiette de légumes. « J’ai fini. » lui dis-je tout en lui tendant l’assiette. Qu’il ne compte pas sur moi pour les intégrer aux œufs qui sont en train de cuire, sur ce coup-là il vaut mieux pour nous deux qu’il se débrouille seul.

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
 
HOUSE OF CARDS
 
Even if you say it’s a useless dream, just stay a little more like this Like there’s no tomorrow Like there’s no next time © signature by anaëlle.
Lim Ha Neul
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 30/01/2016
Avatar : park jimin.
Situation : libre comme l'air
Spécialité : langues
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (mission 1) let's burn this kitchen. ft jinwuk Mer 17 Fév - 16:34

LET'S BURN THIS KITCHEN
FT. Ha Neul le punching ball

J’ai mal, j’ai mal putain !    Alors qu’Ha Neul découpe joyeusement les légumes je ne peux m’empêcher de laisser s’échapper un faible sourire en me remémorant sa réaction lorsque je l’ai attiré contre moi, lorsque son corps s’est retrouvé contre le mien avec aucun espoir d’échappatoire je suis presque sur de l’avoir vu rougir, se pourrait-il que le petit Ha Neul soit attiré par son bourreau ? Je réfléchis longuement à cette question jetant de temps à autre des regards furtifs à l’intello vérifiant qu’il ne fait pas de bêtise, maladroit comme il est il se coupera facilement si je ne le surveille pas. Je sursaute légèrement en entendant sa voix qui me sort de mes pensées et lui offre un petit « de rien … » Pour la première fois depuis longtemps aucune insulte ne semble vouloir franchir la barrière de mes lèvres à croire que je deviens aimable, je soupire à cette pensée et m’occupe d’assaisonner l’omelette attendant qu’il finisse de s’occuper des légumes. Lorsque celui-ci m’adresse de nouveau la parole pour me prévenir qu’il a fini sa tache je relève mes yeux et observe son travail, un travail foireux certes mais il ne faut pas trop lui en demander… Puis sincèrement ce n’est pas si mal pour un débutant, j’attrape l’assiette entre mes mains et intègre progressivement les légumes aux œufs entrain de cuire. Le silence se fait de nouveau gênant et je me tourne vers lui lui posant cette fameuse question qui me brule les lèvres depuis la rentrée « Est-ce que quelqu’un d’autre que moi te touche ? » en lui posant cette question je faisais bien sur référence à cette fameuse rumeur qui courait dans les couloirs, cette rumeur qui avait m’avait alerté, d’après celle-ci l’un des coincés du dortoir des intellectuels se faisait passer un sacré savon par les brutes du lycée et rien qu’à l’idée que ce mec soit Ha Neul me rendait malade.

N
e vous faites pas de fausses idées, je n’éprouve aucune pitié, aucune compassion pour cet abruti, je déteste seulement que l’on touche à mes jouets et Ha Neul m’appartient. « Tu me connais n’est ce pas . Et tu sais pertinemment que je déteste que l’on touche à mes jouets. » Lui dis je tandis que je m’occupais toujours de surveiller les œufs avant d’éteindre le gaz et de me tourner vers Ha Neul lui faisant face. Je reste un long moment sans rien dire me contentant de l’observer avant d’attraper de nouveau son bras et de l’attirer vers moi, je pose l’une de mes mains dans son dos le coinçant alors encore plus contre mon corps ne lui laissant aucune chance de s’en sortir. De mon autre main libre je lâche son bras et viens empoigner violemment son menton l’obligeant de nouveau à me regarder « si quelqu’un te touche … Si quelqu’un d’autre que moi ose porter la main sur toi ou oses te toucher comme je le fais… J’irais le trouver et lui ferais comprendre que tu m’appartiens » je penche légèrement ma tete sur le côté et m’approche doucement de son visage, la distance qui nous sépare se fait moins en moins présente, à cet instant précis je suis si proche de son visage que je peux sentir son souffle sur ma peau. Je finis par rompre la distance qui sépare nos lèvres déposant mes lèvres sur les siennes dans un doux baiser, je me recule finalement et lui murmure au creux de l’oreille « souviens-toi, ne laisse personne t’approcher ». Je reporte ensuite mon attention sur notre repas et sors assiettes et couverts de l’armoire dans un silence de mort je m’occupe de répartir la nourriture.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


Dernière édition par Go Jin Wuk le Mer 2 Mar - 16:31, édité 1 fois
Go Jin Wuk
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 18/01/2016
Avatar : Min Yoon Gi (Suga)
Situation : Je m'aime moi, moi et moi ... Ainsi que mon reflet dans le miroir de la salle de bain !
Spécialité : Natation
Tu veux du sport ? Offre ton corps
Tu veux du sport ? Offre ton corps
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (mission 1) let's burn this kitchen. ft jinwuk Mar 23 Fév - 16:15

LET'S BURN THIS KITCHEN
FT. JINWUK LE BADBOY

 
Pourquoi tant de haine ? Lorsque je lui tends l’assiette, je pose timidement mon regard sur lui. J’observe son visage avec appréhension, m’apprêtant déjà à le voir froncer les sourcils et à me traiter de bon à rien. Seulement, je n’entends rien de tel. Aucune remarque cinglante, aucun regard qui veut tout dire. Rien. Jinwuk s’occupe simplement de me prendre l’assiette des mains puis d’ajouter les morceaux de légumes à l’omelette. Tout cela dans le plus grand calme. Je dois bien avouer que cela me surprend, je n’ai pas l’habitude de le voir ainsi. Il a l’air différent. Rien à voir avec le délinquant qui s’amuse à me faire la misère. Réalisant que cela fait quelques minutes  que je l’observe sans rien dire, je viens baisser la tête tout en me triturant nerveusement les doigts. Je perds la tête. Il me tourne toujours en bourrique et ce, qu’il le fasse exprès ou non. C’est tellement frustrant ! Comment je peux me laisser autant déstabiliser par un type comme lui ? Idiot, d’Haneul ! Je me mets mentalement une frappe à la tête et me mordille nerveusement les lèvres tout en gardant la tête baissée. Je reste ainsi, le laissant silencieusement s’occuper du repas. Un silence plutôt gênant s’est installé, mais je n’ose pas le briser. D’ailleurs, je ne sais même pas quoi dire. Après tout, c’est mon bourreau qui se trouve là à mes côtés et non un pote. Contre toute attente, Jinwuk est le premier à briser le silence. À ses mots, je relève immédiatement la tête et le regarde avec surprise. Si quelqu’un d’autre me touche ? Sa question me prend de court. Je ne sais pas quoi répondre. Pourquoi me demande-t-il l’évidence ? Il pense réellement être le seul à me maltraiter ainsi ? Ne voit-il pas qu’il y a les lettres "cible" écrites en gros sur mon front ? Juste à côté des mots loser et nerd ? Il ignore complètement que j’ai des hématomes sur tout le corps et qu’en plus, une fois chez moi, je dois faire mine que tout va bien. Je dois toujours faire comme s’il ne s’était rien passé et faire semblant d’avoir pleins d’amis. À nouveau, je baisse la tête tout en me mordant fortement la lèvre. Je ne veux pas répondre à sa question. Il n’a pas le droit de me demander cela. Et puis, d’ailleurs, qu’est-ce que ça peut bien lui faire si je me fais frapper par d’autres types ? C’est pas comme s’il s’en souciait. Justement, je n’ai pas le temps de lui poser cette question qu’il s’occupe déjà de me donner la réponse. Un jouet. Il me considère comme son jouet. Ce type est vraiment un salaud. Je me mords plus fortement la lèvre, manquant presque de la fendre. Finalement, j’ose enfin relever la tête et lui répondre. « Q-qu’est-ce tu crois ? Que juste parce que je suis le jouet du grand Go Jinwuk, personne ne s’en prend à moi ? » murmurais-je d’une voix tremblante. C’est comme si ces mots s’étaient échappés de mes lèvres sans que je ne puisse les contrôler. Je ne sais pas ce qu’il m’a prit de répondre ainsi mais je dois bien avouer que, ces mots, je les pense. Je ne sais pas dans quel monde vit Jinwuk, mais dans le mien ce n’est pas aussi simple. Il ne suffise pas que je sois simplement ‘le jouet’ d’une brute pour que les autres brutes m’ignorent et me foutent la paix.

Nerveux, je me mordille à nouveau la lèvre inférieure. Je n’ose plus affronter son regard, préférant plutôt fixer le sol. N’ayant plus rien dit depuis, je m’apprête à reculer lorsque je le vois se tourner vers moi, il m’empêche d’aller plus loin en me tirant par le bras. Je me retrouve à nouveau contre lui sans que je comprenne ni comment ni pourquoi. Je commence à essayer de me défaire de son emprise mais sa main dans mon dos m’oblige à ne pas m’éloigner de lui. Il empoigne soudainement mon menton sans la moindre délicatesse, forçant nos regards à se rencontrer. Je le regarde alors avec de grands yeux, surpris par son geste mais également par ses mots. Comment ça, je lui appartiens ? Et puis… Il me protègerait vraiment si quelqu’un osait s’en prendre à moi ? Même si c’est pour qu’il s’en prenne à moi après ? Personne n’a jamais osé prendre ma défense lorsque des brutes s’en prenaient à moi. Personne ne veut avoir affaire avec eux et rares sont ceux qui se soucient de ce qu’il peut bien m’arriver. Alors, en quoi Jinwuk serait-il différent d’eux ? Cela me déstabilise. Je ne réponds rien, observant son visage s’approcher du mien. Il est bien trop proche, pourtant je n’ose pas même bouger d’un centimètre. Je finis par retenir mon souffle lorsque je le vois s’approcher encore plus pour finalement sceller ses lèvres aux miennes. Bien trop choqué, je ne le repousse pas. Tout cela me semble si irréel. Ce n’est pas possible, non. Go fucking Jinwuk n’est pas en train de m’embrasser, moi le petit nerd qu’on rêve tous de maltraiter. Non, impossible… Réveille-toi Haneul, c’est un rêve. D’ici quelques minutes, il va sûrement se transformer en rêve pervers, comme toujours. Pourtant… Pourtant, tout cela semble si vrai. Un murmure me parvient jusqu’à l’oreille, sa voix rauque me sort de pensées tandis que son souffle me caresse l’oreille. C’est à cet instant que je réalise que ses lèvres ne sont plus sur les miennes. Je prends un certain moment avant de comprendre le sens de ses paroles. Bien trop abasourdi parce qu’il vient de se passer, je reste silencieux et je ne bouge pas. Je suis en état de choc. Je le vois s’éloigner pour aller chercher assiettes et couverts tandis qu’il s’occupe de dresser le repas. Je porte mes doigts à ma bouche, venant effleurer mes lèvres, me rappelant la sensation de ses lèvres sur les miennes. Je sens mes joues se chauffer, bon sang, je réagis comme si c’était mon premier baiser. Je ne sais pas ce que signifie ce baiser pour lui, mais pour ma part ce n’est pas un geste anodin. Pour lui, ça ne veut sûrement pas dire grand-chose. Je n’imagine même pas le nombre de personnes qui ont pu goûter à ses lèvres. Peut-être même qu’il se dit qu’il a complètement le contrôle sur le pauvre idiot que je suis. Mais pour moi, un baiser a une vraie signification. Je n’embrasse que les personnes que j’aime réellement – il est vrai que j’ai un faible pour lui, mais c’est différent, c’est à sens unique. J’ai beau coucher à gauche à droite, je n’embrasse pas. C’est tellement con et pourtant, ma mère m’a toujours dis qu’un baiser était une preuve d’amour. Voilà pourquoi mes relations d’une nuit n’y ont pas droit. Et puis, je peux au moins l’écouter sur ce point-là, déjà qu’elle ignore la vie de débauche que je mène. Elle en serait sûrement choquée. En attendant, j’ignore combien de secondes ou de minutes se sont écoulées jusqu’à ce que je revienne sur Terre. J’ouvre la bouche, m’apprêtant à dire quelque chose, mais aucun son ne s’échappe de mes lèvres. Je ne sais pas quoi dire. Je ne sais pas quoi faire. Putain, une fois de plus il m’a complètement tourné en bourrique ! Je me mordille la lèvre, hésitant à lui poser une question qui me tracasse tant. Et finalement, je me décide enfin. Je le regarde alors, ancrant mon regard dans le sien. « Je… P-pourquoi ? Pourquoi tu m’as embrassé ? » T’en as pas le droit, pas sans ma permission ! « Et puis… Qu’est-ce que ça peut te faire si quelqu’un s’approche de moi ? En quoi ça te regarde si quelqu’un me touche ? Tu l’as dis, je suis qu’un jouet, alors… Qu’est-ce que ça peut bien te faire ?! » Et puis, merde, je n’appartiens pas à cet idiot ! Je souffle. Je réalise alors ce que j’ai dit et j’en suis choqué, jamais auparavant je n’ai osé dire quoique ce soit. Jamais, je n’ai osé élever la voix. Mais cette fois-ci, il y avait quelque chose différent, quelque chose qui m’avait poussé à parler.

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
 
HOUSE OF CARDS
 
Even if you say it’s a useless dream, just stay a little more like this Like there’s no tomorrow Like there’s no next time © signature by anaëlle.
Lim Ha Neul
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 30/01/2016
Avatar : park jimin.
Situation : libre comme l'air
Spécialité : langues
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Les intellos, doués en QI lingus depuis 1760
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (mission 1) let's burn this kitchen. ft jinwuk Mer 2 Mar - 16:27

LET'S BURN THIS KITCHEN
FT. Ha Neul le punching ball

Le silence,   rien qu’un silence pesant et deux pauvres gosses n’osant plus rien se dire. Je ne sais pas vraiment pourquoi je l’ai embrassé, je ne comprends pas pourquoi ce baiser me déroute plus que je ne pouvais le penser, pourquoi mon cœur tambourine violemment dans ma poitrine alors que je jette un regard furtif au petit Ha Neul qui passe ses doigts sur ses lèvres visiblement troublé lui aussi. Je ne comprends pas pourquoi ce baiser semble avoir plus d’importance que les autres, je ne souhaitais que réaffirmer mon autorité sur ce petit merdeux pourtant… Pourtant, ce baiser semble si différent des autres, complètement différent, je n’ai pas pour habitude d’embrasser mes souffre douleurs, je ne les ai jamais embrassé pour tout vous dire excepter Ha Neul.

Je soupire légèrement lorsque la voix du jeune homme retentit une fois de plus dans la pièce, je tourne de nouveau mon visage vers lui visiblement choqué par son attitude. Ha Neul venait-il vraiment de hausser la voix sur moi ? Cet idiot avait –il véritablement eu le cran de me manquer de respect ? Je pose mes mains sur le plan de travail et serre violemment mes poings tentant de me calmer, rien à faire… Un sourire amusé se dessine sur mes lèvres tandis que je laisse mes bras retomber le long de mon corps et que je m’avance de nouveau vers Ha Neul. Je l’observe en silence mon attitude traduisant mon énervement, pourquoi cet imbécile continue-t-il de me défier ainsi ? Il m’appartient qu’il le veuille ou non ! Avant même qu’il ne puisse sans rendre compte ma main venait de rencontrer violemment sa joue le giflant de toutes mes forces, une gifle ressemblant étrangement à un coup-de-poing.« Mon petit Ha Neul … T’es qu’un pauvre imbécile ! Tu ne comprendras donc jamais ! Tu ne comprendras jamais que tu es à moi ! Tu ne comprendras jamais que je déteste savoir qu’un autre connard dans mon genre pose ses sales pattes sur toi ! Tu es à moi et rien qu’à moi ! » Je marque alors une légère pause durant laquelle j’ose rompre l’espace qui nous sépare pour venir passer mes bras autour de son corps, lunatique… Je suis un mec lunatique, je viens tout juste de la frapper et pourtant, je l’enlace culpabilisant déjà pour le bleu qu’il aura demain matin.

Honnêtement, je ne sais pas ce qu’il me prend, mais j’ai besoin de le sentir prés de moi, j’ai besoin de sa présence… Peut-être est -ce ce besoin irrésistible de le savoir à mes côtés qui me pousse à le martyriser, à en faire mon jouet…  Honnêtement, je ne sais pas ce qu’il me prend, mais j’ai besoin de le sentir prés de moi, j’ai besoin de sa présence… Je suis égoïste, je suis violent, je suis un pauvre idiot, je le sais, je sais que mon envie de tout contrôler peut déplaire à certaines personnes. Je sais que mon caractère de brute ne plaît pas à grand monde, mais c’est pour moi l’unique manière de ne pas me faire écraser par les autres, je ne veux plus me soumettre à quiconque… Et en devenant le bourreau, j’ai espéré pouvoir changer le cours de ma vie, je ne pouvais plus vivre soumis à mes parents, je ne voulais plus subir ces coups… J’en avais assez alors j’ai craqué, j’ai craqué et je suis devenu la sale brute qui s’amuse à éprouver un plaisir malsain à martyriser les plus faibles, je suis devenu une véritable ordure. Dans le fond, je ne vaux pas mieux qu’eux, je suis peut-être pire, mais contrairement à eux, j’éprouve de la culpabilité à détruire la vie des gens. « Tout ça me regarde parce que c’est de ma faute si ta vie est devenu un enfer, ça me regarde parce que je n’aime pas savoir qu’ils te frappent à t’en faire pisser le sang … Parce que contrairement à moi eux ne font pas attention à toi, ils n’éprouvent aucune culpabilité à te laisser seul après t’avoir tabassé… Tu es à moi, tu es le miens et même si je suis ton bourreau je n’hésiterais pas à tuer le prochain qui osera poser la main sur toi. Mais ne te fais pas de fausses idées … Je suis un connard et je compte le rester, tu continueras à subir mes coups parce que j’en ai besoin … Je ferais juste en sorte que plus personne à part moi ne te touche, je suis nettement suffisant … Tu n’as pas besoin de subir plus qu’il ne le faut… Je sais que je ne pourrais jamais cesser d’être cette brute épaisse au risque de perdre tout ce qui compte pour moi » Je relâche alors mon emprise autour du corps du garçon et me recule de quelques pas lui offrant un faible sourire, j'avais volontairement évité de répondre à sa première question espérant que mon discours lui fasse oublier ce léger "oublie" .

Je l'observe encore durant quelques secondes avant de tourner les talons attrapant mon assiette et me dirigeant vers la porte. Je pose ma main sur le poignet de celle-ci et m’arrête un instant pour lui demander une faveur « Oublie tout ce qui s'est passé dans cette cuisine et surtout n’en parle à personne où je te jure que tu le regretteras amèrement ! » lui tournant le dos le garçon ne pouvait voir ce sourire mesquin qui prenait place sur mes lèvres, il allait me croire … Il allait baisser sa garde, j’allais pouvoir m’amuser encore plus que l’année dernière … Ne me dites pas que vous avez vraiment cru que j’étais un ange ? Ha Neul n’est qu’un pion sur l’échiquier, Ha Neul n’est qu’un jouet que je jetterais une fois trop usé. Aujourd’hui j’ai une nouvelle motivation, une motivation malsaine … Je veux le briser, je veux briser son petit cœur comme je l’ai fait avec tant de personnes. Je veux lui faire croire qu’il a une chance de s’en sortir, je veux qu’il pense que la brute que je suis, puisse l’aimer… Et une fois qu’il sera tombé dans mes bras je pourrais l’achever avec ma dernière carte, je pourrais enfin ruiner sa vie d’étudiant et lui faire regretter d’être venu au monde. Vos parents ne vous ont donc jamais appris qu’il ne faut jamais croire quelqu’un sur parole. Qu’il ne faut jamais croire personne … Et surtout pas Go Jin Wuk.

Si seulement j’avais su à cet instant précis que mon plan allait être ruiné à cause de ce foutu sentiment qui prenait de plus en plus de place dans mon cœur, si seulement j’avais su, je n’aurais pas tenté de l’étouffer sous un tissue de mensonge. Je n’aurais jamais tenté de me convaincre moi-même que ce que j’avais essentiel lorsque mes lèvres ont frôlé les siennes n’était que le fruit de mon imagination et jamais ô grand jamais je n’aurais menti en prétextant vouloir seulement le briser, en prétextant avoir tout manigancé depuis le début, alors que toutes mes pensées, toutes mes émotions étaient belles et biens véritables que rien de tout cela n’était de la comédie.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
[/quote]
Go Jin Wuk
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 18/01/2016
Avatar : Min Yoon Gi (Suga)
Situation : Je m'aime moi, moi et moi ... Ainsi que mon reflet dans le miroir de la salle de bain !
Spécialité : Natation
Tu veux du sport ? Offre ton corps
Tu veux du sport ? Offre ton corps
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (mission 1) let's burn this kitchen. ft jinwuk

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

(mission 1) let's burn this kitchen. ft jinwuk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YAMANG Institute ::  :: Zone Commune :: Cafétéria-